Quelques jours après un tour préliminaire facile pour les représentants arabes, le 1er tour aller des compétitions, saison 2018-19, a donné lieu à quelques belles affiches. Et les clubs marocains, à l’image du Raja, se sont globalement bien comportés.

Débutons, comme de coutume, par la Ligue des champions détenue par l’Espérance de Tunis. Pendant que le tenant était lourdement battu aux Emirats par Al-Aïn, en quart de finale du Mondial des clubs (3-0), les matches battaient leur plein partout sur le continent.

L’une des belles surprises est venue du club libyen Al-Nasr, qui a facilement dominé le Horoya Conakry guinéen (3-0) au Caire, sur terrain neutre. Les Libyens ont marqué très tôt (1-0, 26e) avant de prendre le large en seconde période, avec notamment un but csc de Marius Assoko. De quoi envisager le retour, le 23 décembre à Conakry, avec espoir.

Du côté du Ahly cairote, finaliste malheureux de cette dernière LDC, les Diables Rouges ont dominé du côté de Borg el-Arab les Ethiopiens de Jimma Aba Jifar (2-0) grâce à des réalisations signées Nasser Maher (7e) et l’inévitable Marwan Mohsen (38e). 

Ahly du Caire

Ahly du Caire

Les Derviches d‘Ismaïly ont également réussi leur entrée avec un succès (2-0) aux dépens du Cotonsport Garoua (CAM), un ancien finaliste de la LDC  il y a dix ans. Les jaunes et bleus ont marqué par leur stoppeur international Baher El-Mohamadi (30e) puis par l’intermédiaire de l’ailier Karim Bambo (59e). Le club égyptien peut espérer, avec optimisme, rejouer la phase des poules pour la première fois depuis 2010.

Le CS Constantine algérien a dû lutter pour remporter son duel face aux accrocheurs Ougandais de Vipers (1-0) grâce à un but de Beldjilali (14e). Rappelons que le CSC, entraîné par le Français Denis Lavagne, a déjà franchi un tour en écartant précédemment les Gambiens de Gamtel.

Autre club algérien heureux, la JS Saoura, qui a dominé (2-0) l‘Ittihad Tanger, champion du Maroc 2018. Les joueurs du coach Neghiz ont dû patienter jusque dans les vingt dernières minutes pour faire la différence. Hammia sur penalty (68e) puis le stoppeur sénégalais Elhadji Youssoupha Konaté (80e) ont porté la double estocade fatale.

 JS Saoura  a dominé l'IRTanger, champion du Maroc en titre

JS Saoura a dominé l’IRTanger, champion du Maroc en titre

Devant son public, le Wydad de Casablanca a dû patiemment construire son succès sur le Jaaraf (2-0). Les hommes de Faouzi Benzarti ont marqué par Jebour (17e) à la suite d’un centre cafouillé de Tighazoui, puis en toute fin de match sur une tête de Nahiri consécutive à une passe d’Ounajem. Le club marocain a eu bien du mal face à un adversaire rugueux qui ne lui a pas permis de développer son jeu. Benzarti, qui succède à René Girard, a du pain sur la planche.

Le Ahly Benghazi, autre représentantr libyen avec Al-Nasr, a été accroché par les Mamelodi Sundowns sud-africains (0-0) au Caire. Un résultat qui ne dit rien de bon pour les Libyens, à quelques jours du retour à Pretoria. Rappelons, pour l’anecdote, que la Libye et l’Afrique du Sud se disputeront aussi une place en CAN 2019 en mars prochain…

Enfin, on a gardé pour la bonne bouche la belle victoire du Club Africain de Tunis, qui a difficilement battu le Hilal Omdurman soudanais (3-1). Malgré un premier but concédé rapidement, inscrit par Mohamed Moussa Day (18e), la formation dirigée par Chiheb Ellili a vite réagi. A peine trois petites minutes plus tard, Yassine Chammakhi égalisait sur penalty (21e). En seconde période, Bilel Khefifi (60e) puis Oussama Darragi dans le temps additionnel, ont permis à la formation tunisoise de valider un important succès.

Passons à la Coupe de la Confédération. A tout seigneur, tout honneur. Le Raja, qui vient tout juste de remporter la compétition à Kinshasa aux dépens du V. Club, n’a fait qu’une bouchée des Gabonais du Cercle Mbéri (5-0). 

L’Aigle vert marocain a produit son effort en seconde période par son capitaine Badr Benoun (52e), puis son goleador Benhalib (58e). Ensuite, Achchakir (68e) et l’Ougandais Mohamed Shaban (87e) récemment arrivé en provenance de Kampala CCA, ont donné du relief à la victoire. L’avant dernier but est un csc (83e). 

Le Hassania Agadir, autre club chérifien, a dominé (2-0) les Sénégalais de Génération Foot. Un résultat encourageant avant le retour à Rufisque.

Les Algériens du NAHD reviennent de Zambie, où ils se déplaçaient chez les Green Eagles avec le point du nul (0-0). L’espoir est permis.

Ahly Tripoli (troisième représentant libyen en coupes d’Afrique), qui recevait au stade El-Menzah (Tunis), a été accroché par les New Star du Cameroun (1-1) et le club tripolitain est condamné à l’exploit à Douala.

ES Sahel (photo cafonline.com )

ES Sahel (photo cafonline.com )

L’une des grosses surprises vient de la défaite d’Al-Masry Port-Saïd à domicile contre le Salitas du Burkina Faso (0-2). Demi-finaliste de cette compétition la saison dernière, Al-Masry a encaissé le premier but à la 32e par Cédrik Badolo. Salitas a doublé la mise à la 72e sur un ciseau retourné d’Ismael Karambiri. Le départ du coach Hossam Hassan pour Pyramids FC en octobre a été durement ressenti, à l’évidence…

L’Etoile du Sahel a facilement dominé le Stade Abidjan (3-0), tombeur des Nouakchott King’s de Mauritanie au tour précédent grâce à des buts signés Aouadhi, Hannechi et Akaichi.

L‘USM Bel-Abbès s’est fait accrocher par les Nigérians d’Enugu Rangers (0-0) et devra également réussir un exploit en déplacement. Ce qui n’est jamais simple en terre nigériane.

La Renaissance de Berkane, qu’on connaît mieux depuis ses exploits dans cette même compétition la saison dernière, et vainqueur de la Coupe du Trône, a brillé face au quatrième et dernier club libyen engagé en Coupe africaine, l‘Ittihad (3-0). Une fois encore, le Burkinabé Alain Sibiri Traoré a brillé, avec un superbe coup franc à la clé. 

Hilal Obayed du Soudan a été contraint au nul chez lui par les Rwandais de Mukura (0-0), tandis que le CS Sfaxien a écrasé les Zambiens de Green Buffaloes (4-1). Alaeddine Marzouki a ouvert la marque (28e) avant que Chipili Mungule n’égalise (40e). En seconde période, le goleador Marzouki a doublé la mise (52e). Heni Amamou a inscerit le troisième (81e) et l’international Firas Chaouat a réussi le dernier dans le temps additionnel (90e+3).

Enfin, le Zamalek du Caire s’est offert une promenade de santé face aux modestes Tchadiens de l’ASCOT (7-0). Il y avait déjà 5-0 à la pause grâce à Kahraba (11e), Sassi (15e), Kabongo Kasongo (23e, 41e) et Mostafa Fathi (27e). Fathi en seconde période (56e) et Omar el-Saeed ont corsé l’addition (82e). 

Les matches retour sont programmés entre le 22 et le 24 décembre prochains.

@Samir Farasha