Place aux 16e de finale retour qui ont déjà débuté vendredi avec la qualification de l’Espérance de Tunis. Accrochés, l’Etoile du Sahel et le Zamalek doivent suivre l’exemple du champion d’Afrique…

A tout seigneur, tout honneur. Commençons par le champion d’Afrique sortant, l’ Espérance de Tunis qui recevait dès vendredi soir Electsport du Tchad. Tenus en échec 1-1 à Ndjamena, les Sang et oOr se sont fait très peur à Radès.

En effet, ils étaient menés au score à la pause après le but de Hassan Ibrahim inscrit à la 36e, en raison d’une domination totalement stérile. Ils pouvaient aussi regretter un penalty oublié en leur faveur quelques instants plus tard.esperance-de-tunis

En seconde période, il a fallu attendre la 62e minute pour voir Ibrahim Ouattara égaliser de la tête. Mais ce but ne suffisait pas. Les Tunisois accentuaient alors leur pression pour inscrire le deuxième but, synonyme de délivrance. Et c’est Benghit qui a finalement offert cette qualification à la 83e minute (2-1). Ouf !

A Conakry, la JS Kabylie  essaiera de protéger sa belle victoire de l’aller contre le Horoya (2-0). Il faudra aussi oublier la défaite contre le CR Belouizdad  (0-3 par pénalité) émaillée de graves incidents. Un déplacement compliqué qui peut permettre à Hubert Velud et sa troupe de se remettre dans le bon sens. L’enjeu est considérable puisqu’il s’agit de se qualifier pour la phase de poules.

L’Etoile du Sahel, de son côté, se trouve une fois de plus au pied du mur. Dominée 2-0 au Ghana par le Kotoko de Kumasi, il lui faut a minima inscrire 3 buts sans en encaisser pour franchir ce cap. En est-elle capable, elle qui évoluera au stade Ben Jannet de Monastir ? 

Le Hilal soudanais rêve des belles heures passées, lui qui atteignit les demies il y a quelques années de cela. Pour espérer jouer les poules, il lui faut impérativement s’imposer à domicile contre le Enyimba du Nigeria, un ancien double vainqueur de la LDC. Le nul (0-0) de l’aller n’est pas une garantie. Il faudra marquer sans encaisser. 

A Casablanca, le Wydad part avec confiance, lui qui s’était imposé 2-0 à Nouakchott, à l’aller, face au FC Nouadhibou. Un nul suffit aux protégés de Zoran Manojlovic « Maki », qui sortent d’une terrible défaite en Coupe du Trône (3-1) aux dépens des FAR.

 WAC

WAC

Chez le voisin du Raja, on ne tremble pas non plus après le succès 3-1 contre le Al-Nasr libyen. Les hommes de Patrice Carteron ont dominé le Hilal Al Qods (1-0) en Coupe UAFA il y a quelques jours. Ils savent aussi que l’adversaire est très diminué -cinq joueurs absents- selon son coach Mohamed Alkikly. Cela devrait donc passer sans heurt pour les deux géants casablancais.

Quant à l’USM Alger, qui a largement terrassé Gor Mahia (4-1) à domicile, le voyage à Nairobi ne s’apparente pas forcément à une promenade de santé. Bille Dziri, le coach, le sait : il faudra être disciplinés au Kenya pour éviter toute mauvaise surprise. Le groupe Al-Hayat Petroleum -mais il n’est pas le seul- a encore puisé dans ses casses pour aider les Algérois à voyager en Afrique de l’Est.

USM Alger  (photo cafonline)

USM Alger (photo cafonline)

Quant aux Egyptiens, le Ahly ne devrait pas trembler outre mesure après avoir dominé à l’extérieur le Cano Sport équato-guinéen (2-0). Un match a été reporté à dimanche en LDC, c’est le choc entre le Zamalek et Génération Foot du Sénégal, en raison de manifestations au Caire, et à la demande du club cairote, battu 2-1 à l’aller. Une décision qui a provoqué la colère de Mady Touré, le président de GF, qui menace de ne pas jouer à Borg El-Arab où le match a été déplacé. Ambiance…

Place maintenant à la Coupe de la Confédération, où quelques matches ont déjà été disputés. Les Soudanais de Khartoum Watani sont passés tout proches de l’exploit après leur défaite (2-1) à domicile, à l’aller.

Ils se sont imposés sur le même score contre le DC Motema Pembe à Kinshasa (2-1). Omer Musa avait ouvert le score (4e) avant que Viny Bongonga n’égalise (24e). Mais les Soudanais reprenaient l’avantage à l’heure de jeu (2-1). C’est finalement l’épreuve des tirs au but qui a départagé les deux clubs. DCMP l’a emporté 3-1.

L’ambiance n’est pas au beau fixe au CS Sfaxien, qui affronte son vainqueur de l’aller, le Paradou AC algérien (3-1). Les joueurs du club tunisien continuent de protester contre le non règlement de leurs dus et ont même porté un brassard noir à l’entraînement en signe de protestation… Voilà qui n’augure rien de bon au moment d’accueillir le PAC.

L’US Ben Guerdane, qui a perdu 2-0 face au Bandari kenyan, devra également réaliser un exploit sur ses terres. Pas simple pour ce club qui dispute la C2 africaine pour la deuxième saison d’affilée. La victoire de mardi en championnat à Tatatouine (1-0) démontre en tout cas que l’équipe a de la ressource.

La Renaissance de Berkane, battue 3-2 par l’Ashanti Gold, reçoit le club ghanéen. Un match très important pour Tarik Sektioui, le tout nouvel entraîneur des Orange, récemment éliminés en Coupe du Trône par le Chabab Khenifra. Plus que jamais, la RSB a la pression…

Battus en finale de la Coupe d'Egypte , le Pyramids FC  tentera de se reprendre face au  CR Belouizdad  AC en Coupe  de la Confédération

Battus en finale de la Coupe d’Egypte , le Pyramids FC tentera de se reprendre face au CR Belouizdad AC en Coupe de la Confédération

Le Hassania Agadir, autre représentant marocain, reçoit chez lui les Libyens d’Ittihad, après le nul (1-1) sur terrain neutre. Faux-pas interdit devant son public, face à un adversaire qui compte de nombreux internationaux.

Tenu en échec à la maison par un grand CR Belouizdad (1-1), le Pyramids FC s’est rassuré lors de la 1re journée de championnat d’Egypte (victoire 4-0 contre ENPPI). Mais le déplacement à Alger promet d’être compliqué. 

Le CRB a en effet livré un match de championnat de qualité face à la JSK en semaine (arrêté en raison d’incidents) et il partira favori de cette superbe confrontation entre clubs ambitieux sur la scène africaine.

Al-Masry de Port-Saïd, qui a facilement dominé les Zanzibaris de Malindi (4-1) devrait encore dérouler à domicile. Festival de buts attendu ! 

@Samir Farasha