ES Tunis-JS Kabylie, 1-0. Le score serré ne dit pas tout sur le choc maghrébin comptant pour la deuxième  journée du groupe  D de la Ligue des champions. En effet, l’ Espérance a largement survolé les débats même s’il lui a fallu attendre le dernier quart d’heure pour concrétiser cette domination grâce à un penalty transformé sans état d’âme par Anice Badri victime d’une faute de Bellaili.

L’entraîneur des Canaris, Hubert Velud,  avait laissé entendre avant le match qu’il avait les moyens d’enrayer les champions d’Afrique en titre, pourtant son  équipe a joué en permanence recroquevillée en défense contrainte il est vrai par l’énorme pression imposée par les Sang et Or. La JS Kabylie a bien eu une occasion franche d’égaliser à une minute de la fin du temps réglementaire et commettre un vrai holdup. En vain. Si cela avait été un match à élimination directe disputé à l’extérieur ce 0-1 aurait pu être une bonne affaire, mais en phase de groupes ce sont trois points de perdus.

Du coup, l’ES Tunis prend seul les commandes au classement avec six points en deux journées. Dans l’autre match de la poule, la Raja Casablanca a fait une excellente affaire en s’imposant au Congo face  à l’AS Vita Club (1-0) et se remet dans la course après son amère défaite chez lui face aux Tunisiens. Le Raja s’est imposé à l’issue d’une performance solide sur un but inscrit dès le retour  de la pause par Soufiane Rahimi (48′).  C’est un bon augure pour les Marocains qui recevront la JS Kabylie le 26 décembre au stade Mohammed V. Un énième derby maghrébin.

@2022mag.com

Les équipes

Espérance ST : Ben Cherifia, Chetti, Yaakoubi, Badrane, Derbali, Benguit, Coulibaly, Bonsu (Fadaa, 59′), Badri, El Houni, Ouattara (TY Khenissi, 76′). Entraîneur : Moine Chaâbani
JS Kabylie : Benbot, Bellaili, Tizibouali, Saadou, Bencherifa, Benchaira, Bounoua, Addadi (El Orfi, 65′), Hamroune, Banouh, Bensayah (Tafni, 82′). Entraîneur : Hubert Velud