A partir de cette année, le premier tour des Coupes d’Afrique de clubs déterminera seize qualifiés qui seront ensuite répartis dans des poules, comme en UEFA. Quelques belles affiches sont au programme.

Après la CAN qui s’est terminée il y a un peu plus d’un mois, place aux coupes d’Afrique des clubs, qui n’ont pas vraiment souri aux représentants du football arabe l’an passé, on s’en souvient.Cette année, la CAF a introduit une réforme majeure dans ses deux tournois avec l’apparition de la phase des poules juste après les seizièmes de finale. De fait, les seize qualifiés de ce tour d’écrémage seront ensuite dispatchés dans quatre groupes de quatre. Les deux premiers classés de chaque poule disputeront les quarts de finale, selon une formule empruntée à l’UEFA.

Recordman des victoires en C1 africaine, le Ahly tentera de renouer avec cette tradition. L’an dernier, il avait été écarté au stade des poules. Le club leader du championnat égyptien affronte Bidvest Wits, actuel co-leader du championnat sud-africain piloté par Gavin Hunt. Le principal danger du club de Johannesburg viendra de son attaquant malawite Hellings Frank Mhango. Mais les Diables Rouges du Caire pourront s’appuyer sur le vécu de joueurs très expérimentés comme le stoppeur Hegazy, finaliste de la dernière CAN et sure le talent de Moemen Zakareya, son joueur le plus prolifique cette saison en championnat.

USM Alger  repart en campagne et rêve  d'un titre africain (photo lagazettedufennec)

USM Alger repart en campagne et rêve d’un titre africain (photo lagazettedufennec)

De son côté, le voisin et grand rival cairote du Zamalek reçoit les Nigérians d’Enugu Rangers, actuelllement 17e et relégables dans leur championnat. Les Rangers ont écarté les Algériens de la JS Saoura au tour précédent (1-1, 0-0) mais ils ne représentent pas un obstacle majeur pour les Chevaliers Blancs emmenés par le coach Helmi Mohamed. Finalistes malheureux de la C1 l’an dernier, face aux Mamelodi Sundowns, les coéquipiers du goleador Bassem Morsi devraient logiquement prendre une option sur la qualification dès ce week-end.

Battue le mois dernier par le Club Africain en championnat lors du derby (1-0), l’Espérance de Tunis tentera elle aussi d’écarter le Horoya de Conakry dès la manche aller à Radès. Attention au Horoya, solide patron du football guinéen, tombeur de l’US Gorée au tour précédent. Sans surprise, l’international Taha Yassine Khenissi, le Monsieur buts des Sang et Or, sera une fois encore mis à contribution. Un duel a priori plus serré qu’il n’y paraît.

A Casablanca, le Wydad, demi-finaliste de la LDC 2016, va batailler avec le CF Mounana gabonais. Les deux clubs, leaders de leurs championnats respectifs, n’ont pas le même vécu continental. Si le WAC s’avance sans crainte, attention à ces Gabonais qui avaient battu leur propre équipe nationale avant la CAN, on s’en souvient.

Ahly Tripoli – FUS Rabat, l’affiche maghrébine

L’USM Alger accueille le RC Kadiogo, leader du championnat burkinabè qui n’a perdu qu’un match chez lui, et qui a écarté les Diables Noirs de Brazzaville (CGO, 3-0, 0-1) au tour précédent. Les Algérois ont la chance de compter sur le banc le Belge Paul Put, ancien sélectionneur du Burkina Faso, particulièrement bien renseigné sur les forces et les faiblesses du club des cheminots de Ouaga.

Autre affiche attendue, Ahly Tripoli – FUS Rabat, qui se disputera sur terrain neutre à El Menzah (Tunis). Au tour précédent, les Libyens ont écarté le Wa All Stars ghanéens (3-1, 2-0), grâce à leur football sans calcul. Le FUS de Walid  Regragui est prévenu. Distancés en Botola (8e), les R’bati restent sur deux accrocs au plan national et auront à cœur de se rassurer face à un adversaire sevré de matches de compétition.

 FUS Rabat novembre 2016, photo cafonline.com

FUS Rabat novembre 2016, photo cafonline.com

A Port-Harcourt, la partie promet d’être difficile pour le Merreikh soudanais, face aux Dolphins locaux. La formation d’Omdurman, entraînée par le Français Diego Garzitto, vient de se qualifier pour la phase finale de la Coupe arabe des clubs champions (en Egypte, fin juillet) après avoir éliminer les Mauritaniens de Tevragh Zeina (1-0, 2-2). Elle compte plusieurs matches de retard en championnat mais demeure toujours aussi compétitive en LDC, dont elle a déjà atteint le dernier carré. Son entraîneur a quant à lui gagné cette LDC avec… le TP Mazembe en 2009. Merreikh devrait passer s’il négocie bien ce déplacement. Hilal, l’autre représentant soudanais, accueille un modeste rival, l’ASPL 2000 de l’Ile Maurice. Si la victoire ne fait aucun doute, seul le nombre de buts d’écart demeure encore un mystère.

Enfin, l’Etoile du Sahel accueille dimanche l’AS Tanda, un adversaire ivoirien qui n’a remporté qu’un seul de ses cinq derniers matches de championnat. Champion 2015 et 2016, l’AS Tanda a des ambitions continentales et semble sacrifier son titre national cette saison au profit d’un parcours en Afrique. L’ESS, qui a été éliminée en Coupe nationale et battue deux fois lors de ses quatre dernières sorties en championnat, n’affiche pas une grande forme. Mais le club de Sousse a suffisamment de vécu pour survivre au match retour à Abidjan.

La Coupe de la Confédération a déjà bien commencé pour deux représentants arabes. Hier, les Egyptiens de Smouha Alexandrie ont écrasé les Kenyans d’Ulinzi (4-0) à Borgh El-Arab. La formation dirigée par Moeman Soliman a marqué par l’intermédiaire d’Ahmed Raouf (12e), Islam Mohareb (27e, 87e) et Mahmoud Abdel Aziz (70e).

ES Sahel, CS Sfaxien, Club Africain, tranquilles ?

Pendant ce temps-là, au stade du 5-Juillet d’Alger, le Mouloudia dominait difficilement le FC Renaissance (CGO) 2-0. Deux buts inscrits en seconde période, respectivement par Sid Ahmed Aouedj (57e) puis par le défenseur Rachid Bouhenna (81e). Un viatique de deux buts qui, on l’espère pour le MCA, sera suffisant pour se qualifier dans une semaine.

Déplacement difficile pour la JS Kabylie à Brazzaville justement, pour défier l’Etoile du Congo. Largué en championnat, le club kabyle défie le co-leader de la D1 congolaise, tombeurs du Racing de Micomeseng (GEQ) 1-0, 2-0 lors du tour aller. Même si la JSK avait réussi un joli exploit en remontant trois buts de retard au tour précédent contre les Libériens du MC Breweries (0-3, 4-0), il lui faudra faire preuve de solidité défensive cette fois. Et surtout d’efficacité offensive, ce qui n’est pas sa qualité première (10 buts seulement en championnat).

ES Sahel 2016 (photo cafonline.com)

ES Sahel 2016 (photo cafonline.com)

Les Soudanais du Hilal Obayed se déplacent en RDC, et n’auront pas la tâche aisée face à Sa Majesté Sanga Balende de Mbuji Mayi. Le club congolais est co-leader du championnat en compagnie du TP Mazembe, qu’il a battu 2-1 en décembre. Le Hilal aura bien du mal à sortir vainqueur de cette confrontation, d’autant qu’il est peu réaliste offensivement parlant.

Match très ouvert entre l’AS Kaloum guinéen et l’Ittihad de Tanger. Les Marocains ont passé sans souci l’écueil de l’AS Douanes du Niger (1-0, 2-1) au tour précédent et auront sans doute à cœur de poursuivre ce parcours, eux qui n’ont pas gagné leurs trois derniers matches de Botola. Réveil attendu donc.

On ne voit vraiment pas comment la Young Sport Academy de Bamenda (Cameroun) pourrait poser des soucis au CS Sfaxien chez lui. Encore que… le club entraîné par l’Argentin Nestor Clausen a perdu trois de ses cinq derniers matches de D1. Le CSS a besoin de se rassurer alors qu’il est dans la tourmente après la suspension de son président Moncef Khemakhem par la Fédération, à la suite de ses propos tenus sur l’arbitrage.

Autre club tunisien engagé, le Club Africain va batailler contre les Sierra Leonais de RSLAF. Mais il devrait passer, face à une équipe qui a quand même écarté Wikki Tourists (NGA) au tour précédent. Méfiance et prudence seront de mise.

On s’attend à des soucis également du côté du Ahly Shendi, qui reçoit les Sud-africains de Supersport utd. Le club soudanais, qui possède un petit vécu en C2 africaine, se traîne lamentablement en championnat, au contraire de son adversaire, troisième actuellement et qui a tenu les Orlando Pirates en échec (1-1) mardi. Un excellent test avant de se déplacer à Shendi.

Match compliqué mais jouable pour le Masry de Port Saïd, en déplacement à Bamako pour affronter le Djoliba national. Très irréguliers sur la scène nationale malgré leur quatrième place, les Egyptiens ont sorti Ifeanyi Uba (NGA) au tour préliminaire après les tirs au but. Le Djoliba, tombé dans l’anonymat cette saison en championnat, devrait leur offrir une belle opposition.

Enfin, on suivra avec attention le MAS de Fès qui reçoit dimanche soir les Ivoiriens de Gagnoa. Actuellement en Botola 2 (4e), les jaune et noir partent nettement favoris face à une équipe de Gagnoa qui végète elle aussi en championnat. Mais qui a impressionné lors du tour précédent contre les Burkinabè de l’AS Sonabel (0-0, 3-0). Avantage quand même au Moghreb.

@Samir Farasha

Ligue des champions

Zamalek (EGY) – Enugu Rangers (NGA)

Wits University (AFS) – Ahly (EGY)

Espérance de Tunis (TUN) – Horoya (GUI)

Wydad Casablanca (MAR) – Mounana (GAB)

Rail Club Kadiogo (BFA) – USM Alger (ALG)

Ahly Tripoli (LBY)FUS Rabat (MAR)

Dolphin Port Harcourt (NGA) – El Merreikh (SOU)

ASPL 2000 (MRC) – Al-Hilal (SOU)

Etoile du Sahel (TUN) – AS Tanda (CIV)

Coupe de la Confédération

Smouha (EGY) – Ulinzi (KEN) 4-0

MC Alger (ALG) – Renaissance (RDC) 2-0

SM Sanga Balende (RDC) – Hilal Obayed (SOU)

AS Kaloum (GUI) – IR Tanger (MAR)

Etoile du Congo (CGO) – JS Kabylie (ALG)

CS Sfaxien (TUN) – Young Sport Academy (CAM)

Club Africain (TUN) – RSLAF (SLE)

Ahly Shendi (SOU) – Supersport Utd (AFS)

Djoliba (MLI) – Al Masry (EGY)

MAS Fès (MAR) – SC Gagnoa (CIV)