Tétouan a maté  Al Ahly (1-0)

Tétouan a maté Al Ahly (1-0)

Le match phare des huitièmes de finale de la Champions League entre le Raja Casablanca et l’Entente de Sétif (2-2) a tenu ses promesses. Il y eut des buts, du suspense et une ambiance de folie dans un stade Mohamed V bondé. Même si le niveau technique du jeu n’a pas atteint les sommets. Le résultat brut donne un avantage incontestable aux Algériens qui recevront leurs adversaires dans quinze jours.

Usant de contres redoutables, les Sétifiens sont les premiers à dégainer par Benyettou dans le temps additionnel de la première période. Nullement demoralisés, les coéquipiers du jeune Nigerian Osaguona reviennent à hauteur des Aigles Noirs dès la reprise grâce à un coup de pied arrêté magistralement transformé par Salhi. Mais une fois de plus, l’expérience sétifienne – en dépit de l’absence de quelques cadres – va donner sa pleine mesure et c’est encore l’opportuniste Benyettou qui double la mise sur un tir croisé. Un moment groggy, le Raja finit par égaliser. La fin de match est crispante. Les Bidaouis poussent pour prendre enfin l’avantage dans un match qui leur a échappé dès le début. Mais ils n’arrivent pas à trouver la faille et restent sous la menace constante des contres sétifiens.Au final, c’est l’Entente qui fait la bonne affaire en vue du match retour dans un stade du 8 mai 1945 qui sera aussi bouillant que le stade de Casablanca. Même s’il ne peut recevoir que 30 000 spectateurs.

En Champions League, c’est l’Algérie qui réalise la meilleure performance. En effet outre le point ramené par Sétif, l’USM Alger, pourtant un peu moribonde en Ligue 1 depuis quelques semaines, a remporté son match contre les Guinéens de l’AS Kaloum (2-1). Mais le but encaissé à domicile risque de coûter cher au club de Soustara lors du match retour programmé à Bamako. La bonne pioche algérienne est complétée par la méritoire victoire du MC El Eulma devant le CS Sfaxien (1-0). Un succès qui aurait pu être plus significatif si les coéquipiers du néo-international Chenihi s’étaient montrée plus réaliste. Avec deux victoires et deux nuls, toutes compétitions confondues, les Algériens peuvent espérer une bonne moisson dans la perspective des phases de groupes.

Dans l’autre affiche du weekend, le Moghreb Tétouan a frappé un grand coup en prenant le dessus sur Al Ahly du Caire (1-0). Le sort de ce match tendu et prenant c’est joué dans les dernières secondes du temps additionnel, lorsque Mouhcine Lajour a réussi a battre Sherif Elkrami, le gardien des Red Devils. Le match retour reste ouvert. Mais la pression demeure sur les épaules des protégés de Juan Carlos Garrido. Car les dirigeants du grand Ahly ont dit ét répété qu’ils ne se contenteraient pas pour la deuxième année consécutive d’un parcours en Coupe de la Confédération.Fût-il couronné de succès comme en 2014. Côté égyptien, Al Ahly n’est pas le seul à s’être planté. Le Zamalek a concédé le nul   au FUS Rabat à domicile. Un match que les Marocains méritaient de remporter, tant ils ont dominé les la bande à Omar Gaber. Et comme Smouha a perdu au Congo face au FC Léopards (0-1)…

El Merreikh en pole devant l'Espérance de Tunis

El Merreikh en pole devant l’Espérance de Tunis

Des performances en somme logiques si l’on tient compte du contexte et de l’environnement perturbés que connaît le football égyptien depuis deux ans. Petite mine également pour la Tunisie. Dont les clubs ont concédé deux défaites à l’extérieur (ES Tunis et CS Sfaxien) et obtenu deux matches nuls (Club Africain et ES Sahel). A noter le carton plein réalisé par le Soudan.Grâce à El Hilal Khartoum, revenu victorieux de la République démocratique du Congo, et au succès de prestige d’El Merreikh face à l’Espérance de Tunis.

Une chose est sûre à la lecture des résultats du weekend : aucune équipe n’a pris un avantage definitif. Les cartes seront rebattues dans quinze jours et de de grosses surprises restent possibles. Tant mieux l’intérêt des deux compétitions phares africaines.

Huitièmes de finale – aller

Champions League

 - USM Alger (Algérie) – AS Kaloum (Guinée), 2-1

- Sanga Balende (RD Congo) – El Hilal (Soudan), 0-1

El Merriekh (Soudan) – ES Tunis (Tunisie), 1-0

MC El Eulma (Algérie) – CS Sfaxien (Tunisie), 1-0

- AC Léopards (Congo) – Smouha (Egypte), 1-0

- Moghreb Tétouan - (Maroc) – Al Ahly (Egypte), 1-0

- Raja Casablanca (Maroc) – ES Sétif (Algérie), 2-2

 Coupe de la Confédération

ASO Chlef (Algérie) - Club Africain (Tunisie), 1-1

- Zamalek (Egypte) – FUS Rabat (Maroc), 0-0

- Young Africans (Tanzanie) – Etoile du Sahel (Tunisie), 1-1

Bilan par pays

Algérie : 2 victoires, 2 nuls, 0 défaite

 Soudan : 2 victoires, 0 nul, 0 défaite

 Maroc : 1 victoire, 2 nuls, 0 défaite

 Tunisie : 0 victoire, 2 nuls, 2 défaites

 Egypte, 0 victoire, 1 nul, 2 défaites

 Matches retour

1, 2 et 3