Incroyable revirement  à dix jours du début de la Coupe du Golfe des nations avec la décision prise par l‘Arabie Saoudite, Bahreïn et les Emirats arabes unis de prendre part au tournoi qu’organisera le Qatar du 24  novembre au 6 décembre. Les « ennemis intimes  » de l’émirat gazier ont finalement accepté  de revenir sur leur position de boycott de la compétition. Sans donner une explication à ce changement de posture. Du coup, il y aura un nouveau tirage au sort. Le tournoi à cinq était prévu sous la forme d’un seul groupe regroupant le Qatar, Oman (détenteur du titre), Koweït,  Irak et Yémen. Il faut rappeler que les Emirats arabes unis  et l’Arabie Saoudite ont remporté respectivement deux et trois fois cette compétition arabe. Un retour à la raison qui ne doit pas déplaire aux autorités de Doha.

@2022mag.com