de Pyramids – Horoya. Pas impossible

Ca y est, ils y sont. Les Orange de Berkane sont de retour dans le dernier carré d’une compétition qu’ils fréquentent assidûment depuis trois saisons déjà. Et qu’ils n’envisagent pas un instant de laisser filer à l’un de leurs trois adversaires. Pour les hommes de Tarek Sektioui, le coach de la RSB, l’objectif est clair, ainsi qu’il l’a déclaré au site officiel de la CAF : « Ce ne sera pas une mission facile pour les deux formations. Nous espérions une finale entièrement marocaine, mais le tirage au sort a décidé de nous opposer en demi-finale. Nous ferons de notre mieux pour atteindre la finale. Mon équipe est prête et concentrée pour atteindre la finale et remporter le titre. Dans de tels matches, il n’y a pas de seconde chance, nous devons donc faire de notre mieux pour gagner ».

massa

Hassania Agadir

Berkane y croit fort, et a toutes les bonnes raisons d’espérer : le club de Zakaria Hadraf, l’une de ses vedettes, n’a été accroché qu’une seule fois sur le sol marocain depuis le début de l’épreuve, c’était par la Zanaco (ZAM) en phase de poule. Face à ce favori de l’épreuve, le Hassania Agadir, qui revient dans la compétition après une participation encourageante (jusqu’en poule) en 2019. Malgré tout, le club coaché par Mustapha Ouchrif et 9e de la Botola 2020 ne nourrit aucun complexe face à cet adversaire présenté comme l’ogre du tournoi, surtout sur un seul match : « On peut qualifier cela de rencontre locale au goût continental. Nous savons tout sur RS Berkane, ils savent tout de nous aussi et c’est pourquoi l’issue du match sera décidée sur le moindre détail. Nous avons un match pour atteindre la finale, nous devons donc faire de notre mieux. Notre objectif est de rendre nos supporters heureux ».

Cela passera évidemment par l’efficacité de son buteur maison, Karim El-Berkaoui, le goleador de la Botola mais aussi de cette Coupe de la Confédération. Le club, ces derniers jours, a été victime d’un certain nombre de cas de joueurs positifs au Covid-19 et le président Sidinou a même alerté la CAF sur cette explosion de cas qui risquait de conduire à son forfait. La CAF, en définitive, a fait savoir que le club gadiri pourra se présenter ce lundi soir, même s’il est considérablement diminué.

121448387_965742147162585_8889483703516640032_oMardi, ce sera au tour de Pyramids FC, le club des nouveaux riches du football égyptien, d’affronter le Horoya Conakry. La formation guinéenne rêve elle aussi d’une finale continentale et surtout, d’un triomphe. L’expérimenté Lamine Ndiaye, qui a déjà remporté une ligue des champions (c’était avec le TP Mazembe) se méfie évidemment de ce choc sur un match sec contre les troisièmes du dernier championnat égyptien qui ont beaucoup recruté pour réussir un gros coup, sous-entendu, décrocher la timbale pour leur première participation. Entraîné par le Croate Ante Cacic, Pyramids n’a perdu -sans conséquences- que deux de ses quatorze sorties en Confed Cup 2020 : contre Enugu Rangers (NGA, 0-1) et les Zambiens de Zanaco (0-1), et le CRB algérois est parvenu à le tenir en échec (1-1). Onze victoires jalonnent son épopée actuelle. Méfiance donc pour le Horoya…  

@Samir Farasha