Alors qu’au Maroc la Botola doit reprendre le cours de la saison 2019-2020 le 27 juillet, avec encore 12 journées à disputer, certains clubs préparent aussi les matches du dernier carré des coupes africaines.  A l’image du Hassania Agadir  qui doit affronter en  septembre, en demi-finale de la Coupe de la Confédération, dans un choc national, le Renaissance de Berkane. Le vainqueur sera ensuite opposé au vainqueur de l’affrontement entre les Egyptiens du Pyramids FC  et du Horoya de Conakry.

Pour cette première historique, le  défenseur axial de l’HUSA, Yassine Rami, se montre confiant  et estime que son équipe peut le faire, même s’il reconnaît que le RSB est une belle équipe avec plus d’expérience internationale: « La confrontation en demi-finale de la Coupe  de la Confédération est rendue plus difficile après que la CAF a décidé de faire disputer la demi-finale  et la finale sur un seul match   en raison de l’épidémie du coronavirus, a  confié le capitaine  des Rouge et Blanc au micro  d’Al Nahar,  et nous devrons  face à la montée en puissance de Berkane El Maghribi. Bien sûr, nous en savons beaucoup sur eux  pour les avoir croisés si souvent  en Botola. C’est une équipe solide, avec une vraie  expérience en Coupe de la Confédération dont ils avaient disputé la finale en 2019 face au Zamalek.

Le défenseur axial ajoute toutefois que son groupe est déjà bien préparé: «Nous sommes maintenant dans notre  quatrième semaine de la phase de  préparation au cours de laquelle nous avons disputé quatre  matches amicaux » Mais avant de se mesurer à Berkane en Coupe de la CAF,  Agadir devra défendre sa place  dans la Botola. Quatorzième à l’issue de la 18e journée, l’équipe aura besoin de gagner un maximum de points pour éviter la relégation. Et ce passe déjà  un succès face au Raja de  Beni Mellal dès le 27 juillet.

@2022mag.com