L’ES Tunis et le Stade Gabésien sont allés au tapis mardi. Les deux matches avancés des huitièmes de finale de la Coupe de la Confédération ont été fatals au football tunisien qui a perdu deux représentants sur les trois encore en course.

ES Tunis-MO Béjaia (1-1, 0-0). A l’issue d’un match à gros suspens, le MO Béjaia a créé la sensation en éliminant l’ES Tunis sur sa pelouse du stade de Radès grâce au bénéfice du but marqué à l’extérieur. Il faut dire que le scénario de ce derby nord-africain n’ a jamais été en faveur des Sang et or. Pourtant les hommes de Ammar Souayah se sont crées les meilleures occasions dès les premières vingt minutes et bénéficié d’un penalty que Chamseddine Dhaouadi a envoyé sur le poteau du gardien Rahmani. Et puis, dans la foulée, ils arrivent à casser le verrou algérien en ouvrant le score grâce à une frappe magnifique de Ghailane Chaalali à la demie heure de jeu. Hélas, les coéquipiers de Hocine Ragued ont été incapables de tenir ce résultat plus de cinq minutes, le Sénégalais Ndoye se chargeant de punir le gardien Moez Ben Cherifia auteur d’une faute de main impardonnable. Cette égalisation a fini par refroidir  une Espérance incapable de trouver une deuxième fois la faille face à un MOB   brillant tactiquement, solide physiquement et incontestablement supérieur mentalement. Les Béjaouis ont été cette année de véritables poisons pour le football tunisien. Éliminer coup sur coup, le Club Africain, champion sortant et l’ES Tunis, candidat au titre 2015-2016, ne doit rien au hasard. Libérés de la pression des matches à élimination directe, les protégés d’Abdelkader Amrani peuvent envisager avec beaucoup d’espoir la phase de groupes. Ils sont vraiment pas mal ces Crabes pour leur première expérience sur la scène continentale.

Le gardien espérantiste Moez Benchrifia s'est déchiré contre le MOB
Le gardien espérantiste Moez Benchrifia s’est déchiré contre le MOB

Gabès a fait souffrir le Tout Puissant Mazembe

Stade Gabésien-TP Mazembe (2-1, 0-1). Le deuxième élimination tunisienne de la soirée a eu lieu à Gabès. Mais celle-là était vraiment imméritée. Vainqueurs du Tout Puissant Mazembe (2-1), les Gabésiens ont été sortis en raison du but concédé à domicile. Pourtant, ils avaient tout fait dans le bon ordre. D’abord, en remontant leur handicap du match aller dès le premier tiers un match grâce à un penalty transformé par Youssef Fouazi. Puis, en maintenant la pression sur les Corbeaux jusqu’à l’heure de jeu avec moult occasions vendangées, notamment par Hichem Essifi. Mais à force de pousser, les inexpérimentés coéquipiers de Fabrice Onana ont fini par se découvrir et offrir l’occasion de revenir aux champions d’Afrique en titre (Bolingi, 69’). La fin du match aurait pu être héroïque pour les Tunisiens  après le deuxième but inscrit par Ahmed Hosni 75’) sur une action individuelle. Hélas, la bande à Mohamed Ben Mansour ne parvint jamais à mettre le troisième but de la délivrance et n’a pas su profiter de l’exclusion  de Bolingi juste après le but de Hosni. Le Stade Gabésien est passé tout prés d’un exploit monumental. L’aventure aurait pu être plus belle. Mais désormais les hommes de Lasaad Dridi devront se mobiliser pour éviter de se retrouver dans la charrette des relégables. En effet, à  cinq journées de la fin du championnat de Ligue 1, le Stade est 11ème avec seulement un point d’avance sur le premier relégable.

@cheikhmabele