Il est celui qui a bâti cette équipe en vue de la CDM 2022. En attendant, il n’envisage pas un instant une défaite contre l’Algérie en demi-finale de la Coupe arabe, ce mercredi soir…

Quinze ans déjà que le technicien espagnol, arrivé à Doha après dix années passées à la Masia, arpente les terrains du Qatar. De l’Aspire Academy (2006) au titre de champion d’Asie décroché en 2019, Felix Sanchez (46 ans) aura vécu les différentes étapes qui ont jalonné la transformation de l’équipe nationale et du championnat national en QSL. Jusqu’à avoir le lourd privilège de préparer le Qatar à sa plus grande échéance : la Coupe du monde 2022 qui aura lieu sur place.

L’année 2021 aura été une année chargée pour le Qatar d’Akram Afif. Plus de vingt matches officiels au compteur après une année 2020 très perturbée par la pandémie de Covid-19. De la Gold Cup aux Etats-Unis à une tournée d’automne en Europe, en passant par cette Coupe arabe des Nations FIFA, le Qatar se devait de terminer sur une notre forte. Demi-finaliste après un parcours très bien maîtrisé, il va désormais lui falloir franchir l’obstacle algérien.

Revenons un instant à ses débuts dans l’encadrement des sélections du Qatar, ce qui lui a permis de se familiariser avec tout ce que le pays compte de talents. En 2013, il est nommé sélectionneur des U19 et remporte l’année suivante titre de champion d’Asie de la catégorie.

Felix Sanchez ; à un an du Mondial 2002 que le Qatar accueille, le bilan  du sélec-tionneur  est excellent

Felix Sanchez ; à un an du Mondial 2002 que le Qatar accueille, le bilan du sélec-tionneur est excellent

Le 3 juillet 2017, après avoir dirigé dans la foulée les U20 puis les U23, la QFA confie les A au technicien ibérique. Il succède à Jorge Fossati. Pour l’anecdote, il dispute son premier match officiel en aout contre Andorre en Angleterre, et l’emporte 1-0. Malheureusement pour lui, le Qatar est éliminé de la course à la CDM 2018 en Russie. Pis, elle est éliminée dès la phase de groupe lors de la 23e édition de la Coupe du Golfe annuelle.

En dépit de ces débuts compliqués, Sánchez conduit le Qatar à la victoire finale en Coupe d’Asie des Nations 2019. Sa sélection remporte tous ses matches, et domine le Japon, grand favori, 3-1 en finale. Son équipe a marqué 19 buts et n’en a encaissé qu’un seul. La QFA décidé de renouveler son contrat, initialement de deux ans, jusqu’à la CDM 2022. Une fois de plus, le Qatar va faire illusion dans une compétition internationale, la Copa América 2019 au Brésil, qui le voit éliminé en poule. L’équipe se console à peine avec une demi-finale de Coupe du Golfe à domicile. Cette année, Sanchez a conduit ses troupes en Amérique du Nord pour la Gold Cup de la Concacaf, un tournoi officiel matérialisé par une demi-finale.

Après quelques défaites à l’automne face à des formations européennes, son équipe a abordé sereinement « sa » Coupe arabe, véritable répétition générale avant la CDM dans un an. Et ce Qatar a parfois séduit. Saura-t-il tenir la dragée haute à l’Algérie de Madjid Bougherra ?

 @Samir Farasha