Transféré cet été du Feyenoord au FC Bruges, le mileu de terrain Sofyan Amrabat n’a pas eu beaucoup de temps de jeu depuis son arrivée en Belgique. Pourtant  la semaine passée, l’entraîneur des Gazelles a fait appel à ses services dans un match d’importance contre le Borussia Dortmund  en le préférant cette fois à Mats Rits. Ce qui n’a pas semblé surprendre le Néerlando-Marocain :  « Pour moi, ce n’était pas une surprise totale », a confié Ivan Leko  au Het Nieuwsblad, Cela faisait un moment que je m’entraînais beaucoup et le coach m’avait donné le signal qu’il comptait sur moi ».

Son boss technique lui a répondu en écho: « Nous croyons en lui, mais il a connu des périodes difficiles ces derniers temps. Il a travaillé dur et a mérité sa chance. Maintenant, il doit prouver qu’il peut continuer à ce niveau. C’était mon « gangster » sur le terrain, dans le bon sens du terme ». Une expression que connait et comprend le Lion de l’Atlas   » Je comprends pourquoi il a dit cela. Parfois, il faut être dur sur le terrain et j’essaie d’être ce joueur, je suis quelqu’un qui n’a peur de personne. Ce n’est pas maintenant que cela va changer ».

Un sens que confirme le technnien croate dans les colonnes du journal Sud-Info: « C’est un gangster dans le bon sens du terme, tout simplement parce qu’il a su taquiner son opposant aux bons moments. Cela faisait longtemps que nous cherchions ce profil ». C’est grâce à cette combativité hors du commun que Bruges a ramené un solide et mérité  point de son voyage en Allemagne.

@2022mag.com

. »