Le classico du Caire ne déroge pas  à la règle qui régit ce genre de matches. Il ressemble au choc  Real -Barça en Liga , à Paris SG – Marseille en  Ligue 1 française, à Milan AC – Inter en Serie A. Un classico se gagne. Un point c’est tout. Et c’est ce qu’a fait magistralement le Zamalek face au Ahly (3-1). Et peu importe s’il n’ y avait pas d’enjeu comptable puisque les Red Devils possédaient  avant le match une avance considérable sur leur dauphin dans la course au titre.

Les Chevaliers Blancs se sont fait plaisir en étouffant leur meilleur ennemi en partie grâce à un homme, Achraf Bencharki,  qui a été de tous les bons coups. L’international marocain a offert la passe décisive qui a permis à Ahmed Zizo d’ouvrir le score dès la premier quart d’heure et a joué un grand rôle dans ceux inscrits par Mostafa Mohamed et Osama Faisal. C’est la première défaite d’Al Ahly après 20 journées.

118163659_3338773859510929_8853374582758934815_o

Si le résultat sec semble indiscutable, Al Ahly a vendu cher sa peau et a maintenu une vraie pression  tout au long du match sur son voisin. Il est vrai également que les quadruples champions consécutivement  étaient privés de quelques cadres blessés ou indisponibles à l’mage Ramadan Sobhi  qui n’a pas voulu prolonger son contrat. Même s’ils ont pu faire entrer  l’Angolais Geraldo et le Pharaon Walid Soliman en deuxième période. Si la joie du côté du Zamalek était énorme à l’issue du match, c »est tout simplement que ce succès est seulement son troisième en championnat depuis quinze ans !

Côté Ahly on n’aime évidement pas la défaite surtout devant cet adversaire, mais l’entraîneur des champions en titre ne se montre pas inquiet  et compte bien utiliser cette contre-performance pour préparer d’éventuelles retrouvailles en finale de la Ligue des champions en cas de qualification des deux équipes au détriment des ténors de Casablanca ,le Raja Casablanca et  le Wydad : « Je suis déçu et malheureux, surtout après que nous ayons gâché quelques occasions de but, a confié René Weiler en conférence de presse,  mais c’est le football, nous devons avancer et nous préparer pour les matches à venir.Mais je ne suis pas inquiet [des perspectives d'Ahly] en Ligue des champions africaine ».

Zamalek - Al Ahly (3-1) photo page  Facebook Zamalek

Zamalek – Al Ahly (3-1) photo page Facebook Zamalek

La satisfaction est logiquement au rende-vous au Zamalek:  « La différence entre le match d’aujourd’hui et la Super Coupe d’Egypte est que nous étions épuisés car nous venions d’affronter l’Espérance de Tunis  quelques jours auparavant, a noté Patrice Carteron,  c’est pourquoi nous n’avons gagné  qu’aux tirs au but.C’est une victoire importante contre une grosse équipe, tout le monde connaît la difficulté du derby. Cette victoire nous renforcera mentalement  avant d’affronter le Raja en Ligue des champions de la CAF ».

La feuille de match

Buts :  Zamalek: Ahmed Zizo  (13′), Mostafa Mohamed  (71′), Osama Faisal  (90+3′) . Ahly: Yasser Ibrahim  (62′)

Les équipes entrantes. Zamalek: Mohamed Abou Gabal, Hazem Emam, Mahmoud Alaa, Mahmoud Hamdi, Mohamed Abdel-Shafi, Tarek Hamed, Ferjani Sassi, Youssef Obama, Achraf Bencharki, Ahmed « Zizo » El Sayed, Mostafa Mohamed. Entraîneur : Patrice Carteron

Ahly: Mohamed El Shennawi, Mohamed Hani, Yasser Ibrahim, Ayman Ashraf, Ali Maaloul, Amr El-Sulaya, Hamdi Fathi, Aliou Dieng, Mohamed « Afsha » Magdi, Junior Ajayi, Aliou Badji. Entraîneur : René Weiler