L’après trêve hivernale  en Jupiler Pro League ressemble à un chemin de croix pour le Sporting Charleroi qui a concédé sa cinquième défaite consécutive dimanche dernier. Des performances qui commencent à inquiéter en interne et surtout les fans des Carolos. Certes, le club, cinquième à  5 points du podium, est toujours concerné par la bataille pour les play-offs 1, mais il ne lui reste pas beaucoup de jokers avant le printemps.Autour de l’entraîneur Karim Belhocine, ce n’est pas encore la défiance totale, car nul ne peut oublier le chemin parcouru depuis son arrivée en juillet 2019. Toutefois, cela n’empêche pas certains observateurs de se  demander si l’ancien d‘Anderlecht n’a pas un peu perdu la main.

En commentant la défaite étriquée face au Standard de Liège, le boss technique n’a pas semblé en panique. Il a, fidèle à son habitude, voulu retenir quelques points encourageants pour la suite:   » On n’a pas pris de point mais je suis satisfait des courses et de l’engagement. Malheureusement, il en faudra plus pour prendre des points. Je pense que ce soir, on a posé une première pierre pour repartir vers l’avant. On m’a dit qu’on avait remporté sept duels sur dix. Mais, sur les deux ou trois qu’on n’a pas gagnés, on a pris trois buts. Ici, ce ne sont pas des erreurs collectives mais plutôt individuelles qui nous coûtent cher. En fait, non : ce ne sont pas des erreurs mais plutôt des choses à améliorer. On doit avoir la mentalité de ne pas se contenter de ces sept duels sur dix ».

Sans vouloir trouver des excuses, le natif de Vénissieux a rappelé les nombreuse blessure dont souffre son groupe : « En ce moment, c’est le lot du Sporting d’avoir des problèmes avant et pendant les rencontres. C’est dans la difficulté qu’on voit comment se comporte une équipe. Ça nous rendra plus forts…«  Prochain test pour les Zèbres, ce mercredi soir contre  l’ OH Louvain 

@2022mag.com