Très attendu pour ses débuts, le tenant du CHAN 2018 a livré une petite prestation contre les Eperviers. Suffisante cependant pour prendre la tête du groupe.

Le public du stade de la Réunification de Douala attendait sans doute un peu plus de ces Lions de l’Atlas aux CV bardés de titres. Sur le terrain et au coup d’envoi,  Houcine  Ammouta n’alignait en effet pas moins de cinq vainqueurs du CHAN 2018 : Zniti, Jabrane, El Karti, Hadraf et surtout Ayoub El-Kaabi, meilleur joueur et meilleur buteur il y a trois ans en arrière. Rentré de Chine et recruté par le Wydad, El-Kaabi portait le brassard face aux néophytes togolais, signe de son changement de statut.

Assez rapidement, le Maroc prenait les opérations en main et dès la 10e minute, pensait même bénéficier d’un penalty pour une faute d’Issifou sur Rahimi. Mais l’arbitre malgache ne mouftait pas alors qu’il était bien placé. Un quart d’heure plus tard, Amekoudi commettait un léger accrochage sur Jabrane. Cette fois, M. Rakotojaona indiquait le point de penalty sans hésitation. Jabrane décidait de se faire justice lui-même. Mais le gardien Aigba stoppait sa tentative. L’arbitre décidait alors de faire retirer car le gardien n’était pas sur la ligne. Cette fois, Jabrane transforme la sanction d’une frappe à contre-pied (1-0, 27e). En fin de première période, El-Kaabi est à deux doigts de doubler la mise de la tête mais il rate le cadre. A la pause, le Maroc compte un but d’avance sans avoir vraiment impressionné dans le jeu. On est bien loin du rouleau compresseur d’il y a trois ans. Mais l’effectif a bien changé.

CHAN 2020: Jabrane buteur sur penalty

CHAN 2020: Jabrane buteur sur penalty

Au retour des vestiaires, les Togolais mettent la pression sur le but de Zniti et sont tout proches d’égaliser. Les Lions de l’Atlas réagissent par des contres et obtiennent trois opportunités par El-Kaabi (55e) et Jabrane (57e, 58e). Mais le Togo résiste bien pour son premier match dans une phase finale de CHAN, lui qui a écarté le Nigeria pour être du festin continental au Cameroun.

Pragmatique, le Maroc protège alors son avantage et le Togo, dans les dernières minutes de la rencontre, se lance à l’assaut du but gardé par Zniti. Marouf Tchakei est d’ailleurs tout proche de le tromper sur une frappe tendue à ras de terre, à l’entrée de la surface mais Zniti stoppe la plus belle occasion des Eperviers. Quelques secondes plus tôt, Naji a obligé Aigba à un arrêt réflexe sur sa ligne, puis l’entrant Wael Sadaoui, un ailier qui a grandi aux Etats-Unis avant de rentrer au Maroc en 2019, rate le cadre sur une belle tête. El-Kaabi, encore lui, loupe aussi le cadre dans le temps additionnel. Quand retentit le coup de sifflet final, les jeunes Marocains se congratulent, soulagés. Ce court succès, additionné au nul entre Rwanda et Ouganda (0-0), leur permet d’occuper la tête de ce groupe C. On attendra plus et mieux d’eux, notamment dans l’efficacité offensive, contre le Rwanda vendredi…   

@Samir Farasha

Le onze aligné par le Maroc : Zniti – Baadi, Bouftini, Boutouil, El-Moussaoui – Naji, Jabrane – Hadraf (Sadaoui), El-Karti, Rahimi (Karnass) – El-Kaabi (cap). Entr. : Ammouta.