Largement favoris de leur rencontre contre les Amavubi du Rwanda, les Lions de l’Atlas ont été décevants. Ils ont été contraints au nul par leur modeste adversaire (0-0). Encore une prestation mièvre pour les hommes d’Ammouta…

Après leur première sortie sans grand relief contre le Togo (1-0), on attendait évidemment des champions sortants une réaction collective, un sursaut. Et surtout, une prestation un peu plus consistante sur le plan du jeu et des occasions franches pour cette deuxième journée dans le groupe C. Hélas, les Lions de l’Atlas ont gratifié le public du stade de la Réunification de Douala d’un match d’une grande pauvreté sur le plan offensif, et c’est un euphémisme. Sans une prestation de qualité de leur gardien Zniti, ils auraient même pu laisser filer le gain de la rencontre au Rwanda, qui aura eu le mérite de jouer, lui, et à ne pas refuser la confrontation.

Maroc : Abdelkarim-Baadi-le-latéral-droit-lune-des-rares-satisfactions-élu-Homme-du-Match-face-à-Ernest-Sugira

Maroc : Abdelkarim-Baadi-le-latéral-droit-lune-des-rares-satisfactions-élu-Homme-du-Match-face-à-Ernest-Sugira

On ne s’attardera pas outre mesure sur le compte rendu d’une première période particulièrement sans saveur côté marocain. Certes, les coéquipiers d’Ayoub El-Kaabi ont eu la possession du ballon pendant 71% du temps. Mais qu’en ont-ils fait ? Pour ce match, un peu plus rythmé que face au Togo, Houcine Ammouta avait reconduit un onze identique à l’exception de l’expérimenté excentré droit Zakaria Hadraf (3 participations au CHAN), remplacé par Nawfel Zerhouni, le joueur du FUS. Alors, certes le Maroc se procurait quelques semblants d’opportunités sur coups francs ou corners, mais sans jamais rien cadrer. Têtes ou tirs passaient très largement à côté du but gardé par Olivier Kwizera. Sur le banc, le sélectionneur chérifien  paraissait alors encore serein, confiant et patient. Alors que la rencontre sombrait peu à peu dans l’à peu près et ronronnait sérieusement, le milieu rwandais Hakizimana grattait un ballon à vingt-cinq mètres qu’il expédiait vers la lucarne de Zniti. Mais le gardien du Raja, attentif, se déployait pour claquer cette frappe plongeante au-dessus de sa transversale ! C’était LE plus beau moment de cette première mi-temps très pauvre, et le Maroc venait de frôler la catastrophe…

CHAN 2020 : El-Kaabi à la lutte avec Ange Mutsinzi

CHAN 2020 : El-Kaabi à la lutte avec Ange Mutsinzi

Au retour des vestiaires, on imaginait alors que Ammouta, après avoir invité ses joueurs à plus d’entrain et de dynamisme et de précision, ferait quelques changements. Mais le boss technique des Lions de l’Atlas maintenait sa confiance au groupe. Il fallait attendre la 52e pour témoigner de la première frappe cadrée (El-Kaabi) repoussée à bout portant par Kwizera. Une première alerte qui en appelait d’autres. Mais au contraire, c’est le Rwanda qui se créait l’opportunité suivante sur un coup franc de Savio Nshuti, dégagé de la tête par Bouftini vers son but… mais Zniti, attentif, captait sans souci ! Ensuite, le match retombait dans ses travers. Le Rwanda continuait d’essayer, le Maroc semblait se contenter de peu. A la 85e, une action amorcée dans le couloir gauche par le Rwanda voyait Nshuti chercher Tuyisenge, le capitaine et avant-centre. Le ballon était finalement contré. Le coup de sifflet final intervenait finalement sur ce résultat nul et vierge (0-0), et on se disait que, si le Rwanda avait effectivement mérité a minima ce point, le Maroc avait encore bien déçu. Pour autant, Baadi, le latéral droit de la RS Berkane, était désigné homme du match, essentiellement en raison de son activité dans le couloir. Avec quatre points, et après la victoire du Togo sur l’Ouganda (2-1), le Maroc reste leader (avec une longueur d’avance) devant les Eperviers. Pour voir les quarts, l’équipe de Lhoussine Ammouta serait bien inspirée de sortir une grosse prestation contre l’Ouganda (un point) mardi soir…

@Samir Farasha

Le onze marocain : Zniti – Baadi, Bouftini, Boutouil, El-Moussaoui – Jabrane, Naji (Hafidi), El-Karti – Zerhouni (Sadaoui), El-Kaabi, Rahimi (Khafi). Entraîneur : Ammouta.