Vainqueurs 5-2 de l’Ouganda, les Lions de l’Atlas terminent en tête de leur groupe et se qualifient avec, enfin, un peu de panache.

Et dire qu’ils étaient menés dès la 25e minute sur un but de Orit ! Leaders du groupe C du CHAN 2020 sans avoir concédé de buts lors des deux précédentes journées, mais incapables de produire un football offensif et efficaces, les Lions de l’Atlas auront donc attendu la seconde période de leur troisième match de poule à Réunification (Douala) pour faire parler la poudre, séduire et impressionner. 

Dès le coup d’envoi, ce sont tout de même les coéquipiers de Zniti qui frappaient les premiers. Un coup franc enroulé d’Omar Namsaoui, titularisé à la place de Baadi au poste de latéral droit, obligeait le gardien des Cranes, Charles Lukwago, à dévier le ballon en corner (6e). Quatre minutes plus tard, rebelote sur coup-franc mais la reprise de la tête d’Ayoub El Kaabi passe nettement à côté du cadre.

Soufiane Rahimi, buteur et très  influent  dans le match de la qualification

Soufiane Rahimi, buteur et très influent dans le match de la qualification

Au plus fort de la domination marocaine, c’est pourtant l’Ouganda qui ouvre la marque sur un ballon mal dégagé par la défense marocaine. Ibrahim Orit frappe du pointu et Zniti, surpris, ne peut que freiner sans écarter le ballon (1-0, 25e). Il faudra attendre le temps additionnel pour que le Maroc égalise, sur penalty à la suite d’une main dans la surface de Mujuzi. El-Kaabi trompe Lukwago d’un joli contre-pied (1-1, 45e+1). A la pause, le Maroc peut regretter ses actions gâchées et ce but encaissé.

En seconde période cependant, les Lions de l’Atlas, galvanisés par le discours du sélectionneur Ammouta, vont offrir une superbe démonstration. Rahimi donne d’abord l’avantage aux siens (2-1, 51e) sur une frappe à ras de terre. Vingt minutes plus tard, le latéral gauche Hamza El Moussaoui profite d’une mauvaise relance de la défense adverse pour inscrire le troisième but des siens.

Rahimi s’offre un doublé à la 80e, en concluant après un retourné loupé d’El-Kaabi (4-1). L’Ouganda, éliminée, porte une nouvelle estocade alors qu’on croit ce match débridé arrivé à son terme. C’est Kyeyune, l’homme à la frappe canon contre le Togo, qui marque sur un coup-franc puissant (4-2, 82e). Abdelillah Hafidi, qui est entré en seconde période, conclut le festival des Lions de l’Atlas avec un cinquième but, consécutif à une centre tir contré par Lukwago, le gardien. Grâce à ce succès, le Maroc termine en tête avec 7 points, devant le Rwanda (5 points) lui aussi qualifié pour les quarts après avoir triomphé 3-2 du Togo. Le champion sortant poursuit sa route avec désormais un peu plus de certitudes dans le jeu…

@Samir Farasha

Le onze entrant aligné par Ammouta : Zniti – Nemsaoui, Bouftini, Boutouil, EL-Moussaoui – Bemmamer (Naji) -Rahimi, Jabrane, Jaadi (Hafidi), Ennafati – El-Kaabi (Khaafi).