Auteur de cinq buts en deux rencontres, l’avant-centre des Lions de l’Atlas locaux constitue la principale attraction de ce premier tour de CHAN. Découverte.

Il y a un peu moins d’un an, Ayoub El-Kaabi évoluait encore en Botola 2, l’antichambre de l’élite marocaine. Convoité par le Wydad et le Raja, il avait finalement rejoint la Renaissance de Berkane, le club du président de la FRMF, Fouzi Lekjaa, en provenance du Racing de Casablanca (RAC).
« J’ai recruté le meilleur jeune attaquant de Botola 2, Ayoub El-Kaabi, 25 buts, qui vient du RAC. Malheureusement il s’est blessé mais il risque d’être une révélation la saison prochaine. » Ainsi s’exprimait Rachid Taoussi, alors coach de la Renaissance de Berkane, le 21 juillet dernier et sur 2022mag, au sujet de cet attaquant dont le football marocain s’était entiché.

Depuis, que d’exploits accomplis par le jeune joueur de 25 ans ! En championnat, El-Kaabi a inscrit six buts en douze sorties sous le maillot orange de la RSB. Et Jamal Sellami, le coach du Maroc engagé dans ce CHAN, a eu bien raison de lui faire confiance.

Ayoub El-Kaabi (photo cafonline.com )

Ayoub El-Kaabi (photo cafonline.com )

Hervé  Renard le connaît et le suit

Titularisé contre la Mauritanie (4-0) lors du match d’ouverture de la compétition, ce gaucher vif et adroit a réussi un doublé avant d’ajouter trois buts à son total personnel, mercredi contre la Guinée (3-1) ! En moins de 180 minutes, il est tout simplement devenu le meilleur buteur du tournoi !
Sellami, après cet exploit, a expliqué que « El-Kaabi a été détecté pour la sélection il y a dix-huit mois. On l’a ensuite fait venir dans le groupe alors qu’il était en D2. Même si j’ai été critiqué à l’époque pour ce choix, il avait terminé meilleur buteur de son championnat et contribué à faire monter le RAC. Ensuite, il est parti à Berkane. Il possède un profil d’attaquant différent de tous les autres. Il travaille beaucoup et mérite de réussir. Hervé Renard le connaît, on en a d’ailleurs parlé l’autre matin… »

Alors, El-Kaabi pourrait-il être le joker offensif des Lions de l’Atlas A lors du prochain Mondial en Russie ? Renard l’a observé lors de ses deux apparitions au CHAN et connaissant le Français, il pourrait être tenté de l’appeler pour les prochains matches de préparation, histoire de le tester au milieu des expatriés.

EL KAABI @cafonline

En attendant, le Maroc espère que son jeune buteur effacera des tablettes le record de buts inscrits dans un CHAN, qu’il codétient déjà avec le Zambien Given Singuluma (ce dernier l’a établi lors de la 1re édition du CHAN en 2009). La possibilité existe puisque El-Kaabi doit encore affronter le Soudan dimanche en poule, puis jouer le quart de finale le 27 janvier prochain.

Interrogé par @cafonline après avoir reçu sa distinction, méritée, de meilleur joueur du match contre la Guinée, le jeune joueur a dégainé la carte de la modestie : « Si je suis le meilleur buteur, c’est grâce à mes coéquipiers. Je les en remercie. Je ne veux pas m’arrêter à mi-chemin. Je veux encore marquer des buts et contribuer à la consécration de mon équipe ».

Nul doute que ses belles performances ont déjà tapé dans l’œil des clubs européens qui ont délégué au Maroc de nombreux « talent scouts » (recruteurs). Et si le CHAN était son billet d’entrée pour un championnat majeur ?

@Samir Farasha, à Casablanca