Le Raja compte sur  ses fans  nombreux et passionnés

Le Raja compte sur ses fans nombreux et passionnés

C’est au Maroc que se joueront ce weekend sans doute les matches les plus excitants de la Champions League. Sur le papier en tout cas. Le premier opposera dans la capitale économique chérifienne le Raja Casablanca au champion d’Afrique en titre, l’Entente de Sétif. La deuxième affiche est programmée à Tétouan où le champion du Maroc en titre recevra le plus grand club d’Afrique, Al Ahly du Caire. Mais on aurait pu également mettre l’accent sur El Merreikh – Espérance de Tunis voire sur le duel Zamalek – FUS Rabat dans la   coupe de la Confédération.

Première affiche

Raja Casablanca – ES Sétif : deux puissances maghrébines

Il va y avoir du feu au stade olympique Mohamed V où le Raja est aussi populaire que l’Entente Sportive de Sétif l’est sur les hauts plateaux de l’est algérien. Les Casablancais savent recevoir et les Sétifiens ont prouvé ces dernières années qu’ils savaient voyager en terres hostiles. Le match s’annonce âpre et serré.Et peut-être que les deux équipes auront la bonne idée de préserver tout le suspens pour le match retour dans quinze jours. Une chose et certaine, a l’issue des deux matches un géant restera à terre. Et ce sera dommage, car cette affiche aurait méritée d’être offerte au public le plus tard possible dans le calendrier. Aux prémices de l’hiver. C’est à dire en demi-finale, voire en finale. Notre petit flair nous dit que le vainqueur de ce grand derby maghrébin sera imprégné durant tout le parcours à venir du parfum du champion.

Comment ils se sont qualifiés

Le Raja Casablanca n’a pas tremblé dans le tour préliminaire en giflant les Diables Noirs du Congo (4-0, 2-2). Puis, les  Marocains ont fait  la leçon aux Sud-africains de Kaizers Chiefs avec deux succès et pas le moindre but encaissé (1-0, 2-0).Privilège du champion, l’Entente de Sétif  a fait  son entrée en scène au stade des seizièmes de finale.Au petit trot. Un petit match nul à Banjul face au Real local (1-1) et une petit victoire à Sétif (2-0). Rien d’excitant et rien d’inquiétant.

 Palmarès

Raja Casablanca

Championnat du Maroc : 11 titres

Coupe du Trône : 7 trophées

Saison 2013-2014 : vice-champion

Saison en cours: 7ème

Champions League: 3 titres : 1989, 1997, 1997

Coupe de la CAF : 1 titre: 2003

Super Coupe d’Afrique : 1 trophée: 2000

Champions League arabe: 1 victoire: 2006

Coupe du monde des clubs: 2013: finaliste

Entraîneur : José Romao (Portugal)

 Entente de  Sétif

Championnat d’Algérie : 6 titres

Coupe nationale : 8 trophées

Saison 2013-2014 : 3ème

Saison en cours: 2ème

Champions League: 2 titres : 1988, 2014

Coupe de la CAF : finaliste en: 2013

Super Coupe d’Afrique : 1 trophée: 2015

Champions League arabe: 2 victoire: 2007, 2008

Coupe du monde des clubs: 2014: 5ème

Entraîneur: Kheireddine Madoui

Deuxième affiche

 Al Ahly, insatiable champion


Al Ahly, insatiable champion

 Moghreb Tétouan – Al Ahly SC : l’ambitieux et la valeur sûre

 En apparence la confrontation peut sembler désiquilibré. I Eelle l’aurait été il y a quelques années. Lorsque les Red Devils écrasaient la compétiton continentale par leur puissance financière e det sportive. Mais en Egypte, la crise politique est passée par là. Al Ahly est un peu moins riche, mais il évolue surtout dans un environnement perturbé par la violence et soulms comme tous les clubs égyptiens au regime du huis-clos. La Premier League a repris, il y a deux semaines après 50 jours d’arrêt.Mais attention, le club du Caire reste une redoutable machine de guerre. En face, la renommée du Moghreb est toute neuve. Le club du pays de Jebala n’a remporté son prtemier titre national qu’en 2012. Mais ce n’était pas un feu de paille, puisqu’il a récidivé au nez et a la barge des géants que sont le Raja, Le Wydad de Casablanca et le FAR de Rabat. Comme Al Ahly, Tétouan a un coach espagnoL Entraînée par l’Espagnol Sergio Lobera, un ancien de la Masia, le centre de formation du FC Barcelone, l’équipe pratique un beau football. Soutenue par un public nombreux, fidèle et chaud comme la braise, l’un des plus passionnés du Royaume, elle a les arguments pour titiller sérieusement les sextuples champions d’Afrique.

 Comment ils se sont qualifiés

C’est simple, le MoghrebTétouan se qualifie en faisant l’essentiel à domicile. Tarif grande soirée pour tous. Marquer le maximum de buts et ne pas en conceder. le CO Bamako en a pris trois au tour préliminaire et le Kano Pillars, un calibre . A l’extérieur, les hommes de Lobera possèdent l’ar de limiter la casse. Al Ahly, lui, a passé des seizièmes de finale bien tranquilles. En alignant deux succès sur le même score face aux rugueux rwandais de l’APR Kigali (2-0, 2-0).

 Moghreb Tétouan

Palmarès

Championnat du Maroc : 2 titres : 2012 et 2014

Coupe du Trône : 0

Saison 2013-2014 : Champion

Saison en cours: 3ème

Champions League: 0

Coupe de la CAF :   0

Super Coupe d’Afrique : 0

Coupe du monde des clubs: 2014 : 7e

Entraîneur: Sergio Lobera (Espagne)

Al Ahly SC

Palmarès

Championnat d’Egypte : 37 titres

Coupe nationale : 35 trophées

Saison 2013-2014 : Champion

Saison en cours: 3ème

Champions League: 8 titres, dont ceux de 2012 et 2013

Coupe de la CAF : 6: 2001, 2005, 2006, 2008, 2013, 2014

Super Coupe d’Afrique : 6

Champions League arabe: 1 victoire: 1996

Coupe du monde des clubs: meilleur classement : 3ème

Entraîneur: Juan Carlos Garrido

 Le programme des huitèmes de finale

Aller : 17, 18, 19 avril

 Champions League

 – USM Alger (Algérie) – AS Kaloum (Guinée)

- Sanga Balende (RD Congo) – El Hilal (Soudan)

- El Merriekh (Soudan) – ES Tunis (Tunisie)

- MC El Eulma (Algérie) – CS Sfaxien (Tunisie)

- AC Léopards (Congo) – Smouha (Egypte)

- Moghreb Tétouan - (Maroc) – Al Ahly (Egypte)

- Raja Casablanca (Maroc) – ES Sétif (Algérie)

 Coupe de la Confédération

- ASO Chlef (Algérie) - Club Africain (Tunisie)

- Zamalek (Egypte) – FUS Rabat (Maroc)

- Young Africans (Tanzanie) – Etoile du Sahel (Tunisie)

 @Fayçal CHEHAT