L’entraîneur de l’Entente de Sétif, Kheireddine Madoui, est partagé entre regret, confiance et prudence avant de rencontrer le Raja Casablanca en match retour des huitièmes de finale de la Champions League. Regret, parce que le coach des champions d’Afrique en titre pense que son équipe aurait pu revenir de la capital économique chérifienne avec une victoire : “On avait la possibilité de gagner le match et sceller définitivement la qualification au prochain tour. Cela dit, ce match nul reste bon à prendre », a-t-il affirmé dès son retour dans la capitale des hauts plateaux.

Confiant, parce que Madoui qu’il va pouvoir récupérer quelques cadres absents au Maroc : « Nous l’avons acquis (Ndlr, le match nul) malgré la défection de quelques titulaires, et puis il faut avouer que nous avons eu affaire à une bonne équipe du Raja qui nous a posé quelques problèmes ». Prudent enfin, parce qu’il veut que ses joueurs respectent l’adversaire en ne baissant pas la garde : « Rien n’est encore joué pour la qualification. On s’attend à une réaction des Marocains au match retour, ils ne vont pas lâcher. » En attendant le grand rendez-vous du 2 mai, les Aigles Noirs devront se concentrer sur les deux prochains matches d’un championnat de Ligue 1 dont ils viennent de prendre la tête au détriment du MO Béjaia.

 2022mag.com