Il ne faut pas s’y méprendre. Si les équipes soudanaises sont réputées être difficiles à manier à domicile, l’entraîneur d’El Merreikh, Didier Garzitto, a tenu à avertir ses joueurs. Pour lui, l’ES Sétif est une équipe dangereuse en déplacement: “Nous avons une bonne opportunité pour prendre l’ascendant sur notre vis-à-vis,a-t-il tranche en conférence de presse, mais il faudra gagner d’abord. On doit rester bien concentré, car nous allons jouer un adversaire pas du tout facile à manœuvrer et qui joue bien hors de ses bases. Nous, de toutes les manières, nous nous sommes bien préparés et nous espérons être récompensés en empochant le gain du match de demain. “ Le technicien franco-italien a raison d’être méfiant, car les Aigles Noirs ont montré dans un passé recent qu’ils étaient capables de tenir le choc partou comme ils l’(ont fait dans les chaudrons de Lubumbashi (TP Mazembe) ou de Casablanca (Raja).En outre, les hommes de Kheireddine Madoui peuvent aussi s’imprégner de l’exemple du Moghreb Tétouan vainqueur vendredi soir d’Al Hilal (1-0)  à Omdurman. Alors que dans ce groupe B l’USM Alger (12 points en 4 matches) est déjà qualifiée pour les demi-finales, l’Entente de Sétif ( 4 points) serait bien inspirée de l’emporter face à El Merreikh (4 pts) si elle veut suivre l’exemple des usmistes.

@2022mag.com

 

@2022mag.com