Contraints au partage des points sur sa pelouse par les Ghanéens de l’Ashanti Kotoko (0-0), les Algériens du MC El Eulma ne baissent pas les bras. Ils croient possible de réaliser une grande performance à Kumasi le 4 avril prochain. C’est en tout cas, ce que traduisent les propos de leur entraîneur Azzedine   Aït Djoudi  : « Il est vrai que le résultat nul ne nous arrange nullement, reconnaît-il, toutefois, je pense que rien n’est encore joué pour nous. Il reste encore une deuxième manche qu’on va jouer au Ghana. Certes, on s’attend à ce que notre mission ne soit pas de tout repos. Néanmoins, on va défendre jusqu’au bout nos chances et pourquoi pas revenir avec la qualification.” L’ancien coach à succès de l’ES Sétif, la JS Kabylie et l’USM Alger a cependant regretté que son équipe n’ait pas su concrétiser les quelques occasions qu’elle s’était procurées lors de la première manche. Un match nul avec des buts a Kumasi permettrait aux Algériens de gagner leur place parmi le top 16 continental et de signer un bel exploit pour un club novice dans la compétition la plus relevée du continent.

@2022mag.com