Le premier tour aller des barrages qualificatifs pour la phase de poules de la Coupe de la Confédération africaine a débouché sur quelques défaites inattendues. Notamment chez les clubs algériens toujours en lice. Revue de détails.

C’est la (les) surprise(s) de ces matches aller. Là où l’on pensait que les cadors s’imposeraient sans grande difficulté chez des prétendus moins nantis, ces favoris ont baissé pavillon. Commençons par la JS Kabylie, qui affrontait les Royal Leopards (ESWA) à Manzini. Les locaux se sont imposés (1-0), un but inscrit en premier période par l’attaquant (23eMokenkoane  Dominer (et se créer des occasions) n’est pas gagner et la JSK a dû s’avouer vaincue en raison de sa maladresse chronique en attaque. Un cinquième match sans victoire toutes compétitions confondues après quatre nuls consécutifs en championnat. La défaite en Eswatini peut être oubliée dès dimanche prochain à Tizi-Ouzou… Un autre club algérien, la JS de la Saoura a, elle aussi, mordu la poussière et c’était face à un adversaire bien plus relevé, les Hearts of Oak d’Accra (2-0), grâce à des réalisation signées Salifu Ibrahim et Agyenim Boateng. Outre la défaite, les Bécharis ont terminé à dix après l’expulsion de Saïdi (73e). Le retour sera compliqué, assurément.

Royal Léopards - JS Kabylie (1-0)

Royal Léopards – JS Kabylie (1-0)

Autre formation à repartir vaincue de son déplacement, le Al-Masry de Port-Saïd (EGY), défait par Rivers Utd (2-1). On pensait pourtant que les Egyptiens avaient les moyens de gagner au regard des dernières performances adverses…  Uche Onwuansanya avait ouvert la marque pour Rivers (25e) mais Mohamed Antar avait rapidement restauré la parité (26e). Juste avant la poste, Rivers se replaçait devant grâce à Ishaq Kayode (2-1, 35e). Un seul but suffit cependant à cet ancien demi-finaliste de la CDC (2018) pour se qualifier à Alexandrie dans quelques jours.

Si Al-Masry s’est incliné, ce n’a pas été le cas du Pyramids FC, vainqueur (1-0) de Maniema Union à Kinshasa. Le but a été inscrit par le Palestinien Mahmoud Wadi (25e). Ehab Galal, le coach du club propriété émiratie, peut envisager le retour avec confiance.

Pyramids FC ( en bleu) sont revenus de Kinshasa avec un précieux succès  ( photo pyramids  fc. facebook)

Pyramids FC ( en bleu) sont revenus de Kinshasa avec un précieux succès deavany Maniema Union  (1-0) ( photo pyramids fc. facebook)

Passons maintenant à un ancien vainqueur, la Renaissance de Berkane, étonnamment accrochée par l’APR (0-0) à Kigali. Le club rwandais aurait même pu s’imposer dans cette rencontre qui a vu le Marocain Hamza Regragui se faire exclure à la 82e. La RSB devrait montrer un autre visage chez elle sous peine de vivre une grave désillusion…

A Bamako, le Ahly de Tripoli a lui aussi été vaincu (1-0) par un solide Stade Malien, sur un but d’Aly Sissoko. Un score que les Libyens peuvent inverser chez eux, eux qui se sont sentis floués par un arbitrage pas à la hauteur selon des membres de la délégation. Il faudra prouver sur le terrain dans moins d’une semaine, que les Verts de Tripoli sont supérieurs aux jeunes Bamakois.

Terminons enfin par le FC Nouadhibou, accroché chez lui par le Cotonsport de Garoua (0-0). Un résultat qui ne compromet rien des chances du club mauritanien. C’est également le même score qui a prévalu entre le Tusker (KEN) et le CS Sfaxien.

Notons enfin que les autres Libyens, ceux de l’Ittihad, ont vu leur match (déplacé à Monastir, en Tunisie) contre Enyimba reporté, le club nigérian étant retenu au Maroc pour des raisons apparemment liées au Covid-19.

@Frank Simon