Après avoir survolé leur groupe, les Lions indomptables du Cameroun ont disposé (2-1) des Comores, l’un des invités -surprises de ce 2e tour de la compétition. Un match qu’ils n’ont pas vraiment survolé, même si l’essentiel a été acquis. L’avant-match avait été précédé d’une polémique au sujet de l’absence d’Ali Ahamada le gardien des Coelacanthes.

Réduits à 10 durant 75 minutes et sans gardien de métier les Comores ont été héroïques

Déclaré négatif le matin même, il espérait prendre place dans le but (d’autant que le gardien numéro 1 Ben Boina est blessé et que l’autre réserviste n’était pas non plus disponible). Mais le protocole lié à la Covid-19 a visiblement été modifié et Ahamada, bien qu’apte, n’était pas qualifier jouer. Les Comores ont donc aligné le latéral gauche Chaker Alhadhur dans le but. Premier tournant de la rencontre, l’expulsion du capitaine comorien Nadjim Abdou (7e) coupable d’avoir marché sur le tendon d’Achille de Ngamaleu. Après revue de la VAR, l’Ethiopien Bamlak excluait Abdou directement. A 10 contre 11, les Comores faisaient mieux que résister et plaçait quelques banderilles, sauvées avec talent par le gardien Onana. A la 29e, Karl Toko Ekmabi délivrait finalement le public d’Olembe (1-0). Au retour des vestiaires, les Comores continuaient de pousser, tandis que le Cameroun peinait à tromper un gardien de fortune aux sacrés réflexes.

Finalement, c’est le capitaine et goleador du tournoi, Vincent Aboubakar, qui donnait le coup de grâce aux insulaires (2-0, 70e) après une feinte sur Alhadhur. On pensait alors que les Comoriens allaient craquer. Mais ils s’offraient un baroud d’honneur, alors qu’ils jouaient à dix depuis 75 minutes, et réduisaient l’écart par Youssouf M’changama, l’attaquant du FC Nouadhibou, d’un coup franc exceptionnel en pleine lucarne d’Onana (2-1). Les dix dernières minutes voyaient les deux formations chercher à tromper l’autre. A l’issue du match, public et Lions indomptables rendaient hommage à cet adversaire valeureux. Le Cameroun affrontera donc samedi soir la Gambie (victorieuse de la Guinée 1-0) en quart de finale.

@Samir Farasha