L’équipe d’Algérie était très attendue pour son premier match sur son sol depuis novembre 2019. Une période  marquée par le début de la pandémie et un confinement du pays à plusieurs étages. C’est dans un stade olympique du 5 juillet vide en raison du huis clos mais rénové avec une pelouse en excellent état  que les Fennecs ont disputé la manche aller de la double confrontation avec le Zimbabwe dans le cadre des 3e et 4e journées des éliminatoires de la CAN 2021 (reportée à 2022). Un rendez-vous que n’ont pas raté les hommes de Djamel Belmadi qui ont largement dominé la première période. Solides derrière, bien organisés au milieu et présents devant, ils ont vraiment maîtrisé leur sujet  en monopolisant le ballon  et en faisant beaucoup courir leurs adversaires.

UnknownCependant, ils ont mis exactement une demie heure avant de trouver la faille grâce à l’inévitable Baghdad  Bounedjah. L’attaquant d’Al Sadd a profité d’un superbe tir de Sofiane Feghouli repoussé mollement par le gardien pour transformer victorieusement l’action algérienne. Cette ouverture du score, logique, va permettre aux Fennecs d’augmenter la pression sur la défenseurs  des Brave  Warriors  qui avaient consentis beaucoup d’efforts à force de défendre en reculant. Et c’est presque naturellement que le barrage des Jaunes a fini par céder une deuxième fois. Cette fois c’est  Feghouli  qui va doubler la mise  de la tête  sur  une offrande de Riyad Mahrez. A trois minutes de la pause, le joueur de Galatasaray donnait un peu plus d’épaisseur a la performance de  son équipe.

 

 

Baghdad Bounedjah encore buteur

Baghdad Bounedjah encore buteur

Au retour des vestiaires, les  protégés du Serbe   Logarusi Zdravko ont montré un peu plus de présence dans la moitié de terrain algérien  sans pour autant se montrer très dangereux face à une équipe  qui semblait vouloir gérer le résultat tout en restant à l’affut de la première défaillance des coéquipiers de Khama Billat. C’est ce qui arriva à la 66e minute. Le troisième but signé  Mahrez ne doit presque rien à personne d’autre. Parti en dribbles au coeur de la défense zimbabwéenne, le Citizen  effaca trois joueurs avant de lober d’un piqué  d’une étonnante finesse le gardien  Chipezeze venu à sa rencontre.  A  3 à 0, le match était bel et bien plié. Presque. Puisque, les Zimbabwéens   vont profiter d’un vrai relachement  des Fennecs accentué par les cinq changements opérés par le Belmadi pour réduire le score par leur attaquant le plus remuant et le plus dangereux, le Lyonnais Tinotenda Kadeweré, pour réduire le score.

 Un but génial de Riyad Mahrez

Un but génial de Riyad Mahrez

Sans être submergés, le dernier quart d’heure fut tout de même pénible pour les Algériens qui semblaient avoir perdu  de leur superbe. Le Zimbabwe occasionna quelques frayeurs à leur banc technique mais sans conséquence. A Harare, dans quatre jours, l’Algerie devra rester vigilante pendant 95 minutes si elle ne veut pas être surprise. D’autant que les conditions de jeu ne seront certainement aussi bonnes qu’ à Alger. Notamment avec une pelouse  qu’on annonce cabossée  et qui ne favorisera certainement pas ce jeu posé et très technique qui fait la force de  Mahrez et consort.

@Cheikh Mabele 

L’équipe alignée par Djamel Belmadi: M’bolhi, Helaimia, Tahrat, Mandi, Bensebaini, Abeid, Bennacer, Feghouli, Mahrez, Brahimi, Bounedjah