Après le succès sans équivoque de l’Algérie mercredi face au Zimbabwe (3-1), c’était au tour de la Tunisie et du Maroc d’entrer en jeu  dans le cadre de la troisième journée des éliminatoires de la CAN 2021. Retour gagnant dans la compétition. La Tunisie a souffert mais a fini par l’emporter à Radès  face à la Tanzanie  (1-0) alors que les Chérifiens se sont lâchés  à Rabat contre la Centrafrique (4-1).

La Tunisie ouvre le score puis gère

Dans un stade olympique de Radès qui sonnait creux en raison du huis clos, les Aigles de Carthage n’ont pas fait un début de match tonitruant, il s’en faut. Il a fallu attendre la 18e minute et un penalty   sifflé par l’arbitre à la suite d’une faute du gardien de but tanzanien sur Youssef Msakni, bien servi par une passe d’Ali Maaloul, et  transformé magistralement par  le joueur d’Al Duhail  pour  libérer les énergies. La Tunisie a fini par s’installer dans le camp adverse et multiplier les offensives et les frappes par Ferjani Sassi, Wahbi Khazri ou Anis Ben Slimane. La Tanzanie évite le naufrage, elle qui a dû attendre la dernière minute de la première m-temps pour cadrer un premier tir.

Youssef Msakni,  buteur

Youssef Msakni, buteur

Au retour de la pause, la pression des Aigles de Carthage s’est maintenue mais sans être pressante. Il y eu bien quelques tentatives de Khazri, qui n’a pourtant plus aucun temps de jeu à Saint-Etienne,  et une autre de Naïm  Sliti, rentré à la place de Ben Slimane. Et c’est tout. Nullement inquiétés par la passivité des attaquants tanzaniens, les protéges de Mondher Kebaïer ont plutôt bien géré leur petite avance. Cette victoire, la troisième en trois matches, permet aux quatrièmes de la CAN 2019 de prendre une sérieuse option  sur la qualification. En cas de nouveau succès mardi prochain à Dar Essalam, la bande à Farouk Ben Mustapha pourrait valider son billet pour le Cameroun.

Le Maroc transcendé par le talent de Ziyech

Cette fois,  contre la Centrafrique qu’il recevait vendredi à Rabat, le Maroc a évité le scénario d’il y a un an qui l’avait vu concéder le nul à domicile face aux Mauritaniens. Les Lions de l’Atlas n’ont laissé aucune chance aux  en les maîrisant de bout est bout. Et l’ouverture du score tôt dans le match  a facilité la tâche des hommes de Vahid Halilhodzic  Avec un homme à la baguette, Hakim Ziyech. Le meneur de jeu de Chelsea  est resté sur le standard qu’il montre depuis des semaines avec les Blues londoniens.

C’est lui qui offre un caviar  à  son latéral Achraf Hakimi  dès la dixième minute avant de récidiver à la demie heure de jeu  avec Youssef El Arabi qui bénéficiera d’un penalty après avoir été bousculé dans la surface par la défense centrafricaine au moment où il s’apprêtait à profiter de la passe lumineuse. Et c’est Ziyech qui prend le point de transformer le tir au but. Généreux, joueur, vivace, l’ancien  de l’Ajax Amsterdam ne pouvait pas se contenter de servir les autres.

 Achraf  Hakimi, est une belle assurance derrière  pour les Lions de l'Atlas

Achraf Hakimi

Le troisième réalisation ne devra rien à personne : une frappe splendide à la suite d’un corner sur laquelle le gardien centrafricain ne pouvait rien. Même sur le quatrième but inscrit par Zakaria Aboukhlal (62′), le natif de Dhrente était à l’origine de  l’avant dernière passe. Il a suffi d’une heure de jeu et des éclairs de Ziyech pour que les Chérifiens prennent la mesure d’une formation centrafricaine plutôt limitée. Avec 7 points, le Maroc prend la tête du groupe  et deux points d’avance sur la Mauritanie. Un nouveau succès mardi prochain à Douala (match délocalisé par la CAF) rapprocherait la bande  à coach Vahid  de la qualification.

@Cheik Mabele

 Tunisie – Tanzanie, 1-0

L’équipe alignée par Mondheir Kebaier.

Farouk Ben Mustapha, Ali Maaloul, Dylan Bronn, Yassine Meriah, Mohamed Dragër, Ellyes Skhiri, Ferjani Sassi (Nabil Makni), Anis Ben Ben Slimane (Naim Sliti), Hamza Rafiaa, Youssef Msakni (Seif Khaoui), Wahbi Khazri (Mark Lamti).

Maroc – Centrafrique, 4-1

L’équipe alignée  par Vahid Halilhodzic

-Bono – Saïss, Feddal, Mmaee, Mazraoui (Boujellab, 84e) – Taarabt (Fajr, 83e) Amrabat – Barkok, Ziyech (Harit, 72e), Hakimi (Aboukhlal, 59e) – El Arabi (Bencharki, 73e) Sélectionneur : Halilhodžić