Incapables de s’imposer chez eux lors de la 1Re journée des éliminatoires de la CAN 2021, Pharaons et Lions de l’Atlas n’ont pas le choix : ils doivent faire le plein de points à l’extérieur. Algérie, Tunisie et Mauritanie chercheront à confirmer leur première sortie probante.

C’est un après-midi compliqué à Moroni qui attend l’Egypte. Tenus en échec par un Kenya discipliné (1-1) à Borg El-Arab et privés de Mo Salah, les Pharaons vont affronter les Comores, vainqueurs surprises mais vainqueurs quand même du Togo (1-0) à Lomé. Invaincus chez eux depuis plusieurs années, les Coelacanthes ont bien l’intention d’accrocher le scalp d’un grand d’Afrique, septuple champion continental.

Les Pharaons en apple à Moroni face aux Comores

Les Pharaons en apple à Moroni face aux Comores

Nommé il y a quelques semaines, Hossam El-Badry, le sélectionneur égyptien, est déjà sous pression : il n’a pas le choix, toute défaite lui est interdite après cette perte de points sur le sol national. De leur côté, les Comoriens affichent un moral haut et se sont promis d’offrir un bel exploit à leur public. Pour une fois donc, les Pharaons seront dans la peau de l’outsider. Il leur faudra être plus efficaces dans la zone de but, ce qu’ils n’ont pas su faire contre le Kenya.

En soirée, les champions d’Afrique algériens défient chez lui le Botswana, qui a réalisé l’exploit au Zimbabwe (0-0) lors de la journée inaugurale. Djamel Belmadi, qui doit faire sans Riyad Mahrez reparti après la superbe démonstration contre la Zambie (5-0), a de solides arguments offensifs. Un succès à Gaborone donnerait dans tous les cas une belle avance aux vainqueurs de la dernière CAN.

Mardi après-midi à Bujumbura, les Lions de l’Atlas version Vahid Halilhodzic tenteront de remporter leur premier succès. Accrochés à Rabat par des Mourabitounes très solides sur le plan défensif et bien organisés (0-0), les coéquipiers de captain Hakim Ziyech devront proposer toute autre chose sur le plan offensif. Ils n’ont que trop rarement inquiété Namory Diaw, le gardien mauritanien vendredi soir, et ont manqué de précision dans le dernier geste.

 Les Mauritaniens  ont l'occasion de prendre la tête de leur groupe

Les Mauritaniens ont l’occasion de prendre la tête de leur groupe

A eux de trouver les ressources pour s’imposer sur le synthétique du stade Prince Louis Rwagasore, sous réserve de se retrouver distancés par la Centrafrique, vainqueur 2-0 de ce même adversaire. 

Justement, les Mourabitounes accueillent les Fauves du Bas Oubangui mardi à Nouakchott. Un match compliqué par les forfaits de quatre joueurs (Dellah Yaly, Yassin Cheikh El Wely, Ibréhima Coulibaly et Khalil Moulaye Ahmed « Bessam ») tous blessés. Pour les remplacer, le sélectionneur Corentin Martins a fait appel à Abdoulaye Gaye « Palaye » (FC Nouadhibou) et Mouhsine Bodda (FC Tevragh-Zeïna). Sera-ce suffisant face à cet adversaire en confiance ?

Un mot également pour évoquer la Tunisie de Mondher Kbaier, qui a très largement dominé la Libye (4-1) lors de la 1re journée, et qui se déplace en Guinée Equatoriale mardi. Les coéquipiers de Khenissi, qui se sont livrés à une jolie démonstration collective, auront à redouter la réaction du Nzalang Nacional chez lui, battu en Tanzanie (2-1). Un nul ne serait pas une mauvaise performance du côté de Malabo. 

Enfin, la Libye devra panser ses plaies face à la Tanzanie. Ce sera sur terrain neutre, à Monastir (Tunisie) face à un adversaire qui arrive nanti d’une première victoire et qui cherchera à enchaîner pour mettre à distance un concurrent pour la qualification…

A noter que le Soudan, vainqueur de Sao Tome e Principe (4-0) la semaine passée, s’est incliné sur la plus petite des marges à Soweto contre les Bafana Bafana sud-africains (1-0), un but inscrit par Lebogang Phiri (45e) dimanche après-midi…

@Samir Farasha