A quelques heures d’en découdre avec les « Flames » du Malawi en huitièmes de finale, l’ambiance est au beau fixe chez les Lions de l’Atlas. Jusqu’au sélectionneur Vahid Halilhodzic : « Nous sommes très optimistes », a-t-il expliqué lundi en conférence d’avant-match. « Dans le foot, c’est le collectif qui gagne. Et cette équipe du Malawi a fait preuve de grande combativité et joue très bien au foot » a-t-il ensuite précisé, avant de promettre que « Le Maroc va faire un super grand match, avec beaucoup d’implication de la part des joueurs, de la concentration, de la discipline et de l’abnégation ». Pour autant, les performances du petit état d’Afrique australe, dont c’est la troisième participation à la CAN, méritent qu’on s’y attarde. Défaite 1-0 devant la Guinée pourtant dominée très largement au nombre des occasions franches, victoire 2-1 (doublé de Gabadinho Mhango) face au Zimbabwe après avoir été mené. Enfin match nul 0-0 contre l’ogre sénégalais, avec un penalty oublié selon le sélectionneur roumain des Flames, Mario Marinica. Le Malawi jouera sans complexe, c’est une certitude, et déploiera un jeu offensif, où l’on s’appuie sur des joueurs de couloir de qualité. L’équipe n’a encaissé que deux buts. C’est-à-dire autant que le Maroc au 1er tour…

@Frank Simon