Pour affronter le Bénin sur sa pelouse de Cotonou dans le cadre de la quatrième journée des éliminatoires de la CAN 2019,  Djamel Belmadi a apporté cinq changements par rapport à  l’équipe algérienne qui s’était imposée difficilement (2-0) vendredi dernier à Blida. Après un premier quart d’heure plutôt maîtrisé sans plus par les Fennecs, les Ecureuils feront mal dès la première offensive organisée et menée par le « vétéran  » mais toujours  talentueux  Stéphane Sességnon, L’ancien joueur du Paris SG met deux défenseurs dans le vent  sur l’aile droite avant que son centre, parfait, trouve un Almeida idéalement placé dans la surface algérienne  qui trompe  sans coup férir M’Bolhi  (17′).

Cette ouverture du score augurait du contenu de la suite de la première mi-temps. Sans aspérité voire pénible pour les coéquipiers de Riyad Mahrez ( cantonné sur le banc par le sélectionneur). Lesquels  n’eurent pas la moindre occasion séreuse à se mettre sous la dent. C’est même le Bénin qui a été tout près de doubler la mise, notamment après une sortie litigieuse du gardien de but M’Bolhi dans sa surface devant Mounié.

Après la pause, Belmadi apporte un premier changement. ilfait entrer l’excellent  Baghdad Bounedjah à a place du transparent Rachid Ghezzal. La physionomie du match change et les Fennecs se montrent plus mordants et passent plus de temps dans la surface des Ecureuils. Lesquels vont connaître un premier coup dur avec l’expulsion de leur maître à jouer et capitaine Sességnon  (55′) pour simulation dans la surface i. A onze contre dix, les Algériens vont-ils en profiter ?  A l’heure de jeu, Belmadi fait rentrer Riyad Mahrez à la place de Bentaleb. Un vrai message sur sa volonté de marquer voire de gagner un match en ne se montrant pas frileux.

Toutefois, en dépit de quelques actions collectives de qualité, l’égalisation ne vint pas. Pis encore, le Bénin,bien décidé à conserver son avance, est resté menaçant en opérant par des  contres redoutables. Pour justifier les nombreux arrêts de jeu, l’abrite namibien accorde dix minutes de temps additionnel ! Dont les Fennecs ne profiteront  pas et concèderont donc  leur première défaite dans ces éliminatoires. Sous le règne de Djamel Belmadi.

Les équipes

Bénin : Farnolle, Verdon, Adenon, Imorou, d’Almeida, -Sessegnon (cap), Ba, Pote, Mounié, Dossou Entraîneur . : Michel Dussuyer.                                                                                                                            Algérie : M’Bolhi – Fares, Bensebaini, Tahrat, Mandi, Bentaleb (R. Mahrez, 62′), Guedioura, Brahimi, Feghouli, (c), Ghezzal (Bounedjah, 46′), Belfodil (Ounas, 74′). Entraîneur : Djamel Belmadi