A quelles sauces seront dévorés les représentants du football arabe qualifiés pour le tournoi égyptien programmé du 21 juin au 19 juillet ? 2022mag s’est penché sur l’adversité du 1er tour.

Depuis vendredi dernier, l’heure n’est plus aux prédictions mais aux pronostics. Le tirage au sort de la CAN  2019 a vécu, au pied des pyramides, site prestigieux pour une compétition qui demeure la vitrine du football africain. 

Et la 32e édition, première du nom à 24 qualifiés, a offert des groupes plus ou moins homogènes. Jetons un œil averti sur les adversaires des quatre géants continentaux qui tenteront de succéder au Cameroun au palmarès. 

EGYPTE (RDC, Zimbabwe, Ouganda)

Egypte   (photo cafonline)

Egypte (photo cafonline)

Les Pharaons héritent d’un groupe à leur portée qu’ils devraient boucler à la 1re place. Ils ouvriront la compétition le 21 juin contre le Zimbabwe au Caire, une affiche qui n’a rien n’inédit puisque les deux formations se sont déjà affrontées, au 1er tour en 2004, avec un court succès de l’Egypte (2-1). Les coéquipiers de Mohamed Salah retrouveront aussi la RD Congo, qu’ils ont éliminée en quart de finale de la CAN 2006 (4-1). Enfin, ils seront de nouveau face à l’Ouganda, qui était l’un des adversaires du 1er tour en 2017, et qu’ils avaient difficilement battu (1-0). A priori donc un calendrier favorable aux joueurs de Javier Aguirre, dont ce sera la première phase finale africaine.

21-6 : Egypte – Zimbabwe ; 26-6 : Egypte – RDC ; 30-6 : Egypte – Ouganda

ALGERIE (Sénégal, Kenya, Tanzanie)

l'Algérie  lors de son déplacement en Gambie

l’Algérie lors de son déplacement en Gambie

Djamel Belmadi n’est pas d’un naturel inquiet. Et pourtant, le sélectionneur d’El-Khadra se méfie certainement du trio qui lui ait proposé au premier tour de cette CAN, dans un des groupes basés au Caire. Mahrez et sa bande devront se méfier des deux nations est-africaines, mais plus spécialement de la Tanzanie, en grands progrès, emmenée par son buteur Mbwana Aly Samatta (Genk, 30 buts cette saison…). Le Sénégal n’est pas un inconnu puisque l’Algérie l’a dominé 2-0 au 1er tour 2015 avant de le contraindre au nul (2-2) il y a deux ans, toujours au premier tour. Reste que les Lions de la Teranga partent grands favoris et auront à cœur de battre enfin l’Algérie dans une phase finale de CAN lors de la 2e journée du groupe. Mais les coéquipiers de Baghdad Bounedjah ne manquent pas d’ambition et eux aussi joueront pour l’une des deux places de qualifiés automatiques.

23-6 : Algérie – Kenya ; 27-6 : Algérie – Sénégal ; 01-7 : Tanzanie – Algérie.

MAROC (Afrique du sud, Côte d’Ivoire, Namibie)

Le Maroc ici contre  la Slovaquie (2-1) en amical

Le Maroc ici contre la Slovaquie (2-1) en amical

Hervé Renard, qui disputera sa 6e CAN en Egypte en qualité de sélectionneur, retrouve une fois de plus les Eléphants ivoiriens sur sa route. Vainqueurs de la CAN 2015 avec eux, il a depuis éliminé deux fois les coéquipiers de Serge Aurier. Au premier tour de la CAN 2017 (1-0), et quelques mois plus tard sur la route de la CDM, avec un succès 2-0 des Lions de l’Atlas à Abidjan. Rappelons que Renard n’a jamais perdu aucune confrontation contre la Côte d’Ivoire, y compris avec la Zambie. Le Maroc se méfiera tout autant de l’Afrique du Sud, qui possède en Lebo Mothiba (Strasbourg) et surtout, Percy Tau (US St-Gilles, BEL) un binôme offensif redoutable. La Namibie, quart de finaliste du CHAN au Maroc, ne devrait pas poser de problèmes.

23-6 : Maroc – Namibie ; 28-6 : Maroc – Côte d’Ivoire ; Afrique du Sud – Maroc

TUNISIE (Mali, Angola, Mauritanie)

Aigles de Carthage (photo cafonline.com )

Aigles de Carthage (photo cafonline.com )

Les Aigles de Carthage, emmenés par le Français Alain Giresse, n’auront pas la tâche facile. D’abord parce qu’ils vont devoir affronter la jeune classe du Mali. En 1994, la Tunisie avait perdu le match d’ouverture de « sa » CAN 2-0 contre les Aigles maliens. Ensuite, l’Angola a terminé première de son groupe et arrive avec de grosses ambitions en Egypte. Les Palancas Negras ont affronté une fois la Tunisie, c’était au 1er tour 2008 (0-0). Avec Mateus Galiano (4 buts), elle fera face à l’un des meilleurs réalisateurs des éliminatoires… soit autant que Naïm Sliti, quatre buts lui aussi. La Mauritanie  qui disputera sa première CAN, aura bien du mal à s’extirper de ce groupe qui compte trois nations très expérimentées.

Grande première pour les Mourabitounes

Grande première pour les Mourabitounes

24-6 : Tunisie – Angola, Mali – Mauritanie ; 28-6 : Tunisie – Mali, Mauritanie – Angola ; 02-7 : Mauritanie – Tunisie.

Notre pronostic : Algérie, Egypte, Maroc et Tunisie seront au second tour pour disputer des huitièmes de finale, une grande première dans cette compétition due tout simplement au changement de format qui ajoute un tour de compétition. Les trois pays cités devraient accrocher l’une des deux premières places qualificatives sans forcer. La Tunisie en revanche, jouera un match à trois avec Mali et Angola, et il lui faudra faire un gros résultat contre l’un de ces deux-là pour finir à l’une des deux premières places…    

@Samir Farasha