La victoire de l’Algérie en Coupe d’Afrique des nattons remonte a quatorze semaines et pourtant elle est encore toute fraiche dans la mémoire nationale mais aussi et surtout dans celle des joueurs qui l’on disputée. A l’image de la star emblématique de Manchester City, Riyad Mahrez.

Dans un bel entretien accordé au  quotidien Londonien The Guardian, le natif de Sarcelles s’est  attardé notamment sur son but décisif (dans les arrêts de jeu ) en demi-finale contre le  Nigeria (2-1): « J’ai regardé le chronomètre et j’ai vu que le temps réglementaire était écoulé. Je savais que c’était la dernière chance avant les prolongations, alors j’étais très concentré. Au début, je voulais le mettre sous le mur, puis j’ai vu le gars allongé sous le mur, alors j’ai choisi  le  côté du gardien et j’ai marqué. Ce fut un grand moment pour moi et j’étais très heureux tellement  c’était incroyable pour le pays. Parfois, je regarde la vidéo et je me dis: « Waouh, qu’ai-je fait? » C’est incroyable ».

Le Citizen  a également évoqué la victoire finale: « Ce fut l’une des meilleures émotions que j’ai eues dans ma carrière et dans ma vie. Cela signifie beaucoup pour moi. C’est une grande responsabilité, mais je pense que cela me rend plus inspiré et je pense que je dois aider et donner plus pour aider. Ce fut un grand moment, tellement  émouvant.  C’était inoubliable ».  Après cela, on attend de Riyad Mahrez et de ses coéquipiers de tourner cette belle âge et de se mettre en mode combat dès le 15 novembre afin de se qualifier pour l’édition 2021  avec pour objectif de conserver leur titre.

@2022mag.com