Débuts mitigés pour les Aigles de Carthage qui ont dû se contenter du partage des points avec une Angola très accrocheuse (1-1).

Que retenir de ce match inaugural des Aigles de Carthage, si ce n’est leur incapacité à conserver leur avantage au marquoir, puis à le doubler ? Débuter par une victoire aurait à coup sûr bien lancé ce tournoi. Mais les Tunisiens ont coincé.

Après une campagne de préparation très encourageante, on attendait évidemment un peu plus des protégés d’Alain Giresse. Et ce, d’autant qu’ils évoluaient en soirée dans une fraîcheur certes relative mais plus appropriée au football de haut niveau.

La Tunisie dans un jour sans (photo cafonline.com)

La Tunisie dans un jour sans (photo cafonline.com)

Après un début de rencontre équilibré, au cours duquel on s’est rapidement aperçu que les Palancas Negras étaient en jambes sur le plan physique, la Tunisie a pris peu à peu le contrôle du match, en posant le jeu. A la demi-heure de jeu, et consécutivement à un fauchage de Sliti par Paizo dans la surface, Youssef Msakni transformait le penalty de façon imparable (34e, 1-0).

Un avantage logique que la Tunisie aurait gagné à faire fructifier en seconde période. Mais les champions d’Afrique 2004 se sont contentés de gérer ce maigre avantage. De son côté, l’Angola semblait monter en puissance.

Alors que Sliti et Msakni commençaient à coincer dans le jeu et que Khazri paraissait dans un jour sans, l’Angola allait profiter d’une erreur de Farouk Ben Mustapha, le gardien tunisien, pour égaliser. Mateus frappait au but et le dernier défenseur repoussait le ballon devant lui. Le remuant Djalma, qui avait suivi, n’avait plus qu’à pousser le ballon au fond (73e, 1-1).

Après ce but, l’Angola continuait d’assiéger le but tunisien. Le coup franc de Djalma tiré sur le côté gauche voyait Ben Mustapha ne prendre aucun risque et boxer le ballon au loin (81e).

Quelques instants plus tard, Msakni profitait d’un coup franc aux abords de la surface pour solliciter Khazri mais ce dernier manquait le cadre (83e).  En toute fin de match, Msakni, toujours lui, frappait au but mais Cabaça stoppait le long à terre.

La Tunisie, pour s’être contentée de peu, a finalement dû partager le gain du match avec une Angola bien préparée sur le plan athlétique et parfois brouillonne. Mais qui a pleinement justifié de sa présence en Egypte.

Rendez-vous donc vendredi pour les Aigles de Carthage, qui défieront le désormais favori du groupe de Suez, le Mali, large vainqueur d’une inexpérimentée (mais courageuse) Mauritanie (4-1).

@Samir Farasha

La feuille de match

A Suez,

TUNISIE – ANGOLA 1-1 (1-0). Buts : Msakni (34 sp) ; Djalma (73e).

TUNISIE : Ben Mustapha – Hadadi, Bronn, Meriah, Bedoui – Chaalali (Sassi, 68), Skhiri, Kechrida – Sliti (Badri, 79), Msakni, Khazri. Entraîneur : Alain  Giresse.

ANGOLA : Cabaça – B. Gaspar, Dany, Bastos, Paizo – Wilson (Gelson Dala, 46), Stelvio (Geraldo, 46), Herenilson, Djalma – Fredy, Mateus (Macaia, 87). Entraîneur : Jovanov