Les Pharaons ont débuté victorieusement leur tournoi en dominant le Zimbabwe (1-0). Un court succès contesté 90 minutes durant par un adversaire totalement décomplexé.

Petite victoire, mais victoire quand même pour Mo Salah et sa bande, devant 74 000 spectateurs totalement acquis à la cause des Pharaons. Dès le coup d’envoi, l’Egypte se ruait à l’attaque et assiégeait le but gardé par Sibanda.

Après une dizaine de minutes, le gardien zimbabwéen s’était déjà illustré en repoussant sobrement plusieurs centres et surtout, en s’interposant sur une frappe cadrée d’El-Saïd (9e) qui prenait le chemin du but. 

Bien en place, le Zimbabwe n’allait pas tarder à faire jeu égal, notamment au milieu de terrain avec un athlétique trio Karuru-Munetsi-Nakamba très en jambes.

A la 38e, les Warriors jouaient rapidement un coup franc par Billiat et ce dernier échappait à la vigilance de l’axe égyptien pour se présenter devant Shenawi. Heureusement, ce dernier avait anticipé et se jetait dans ses pieds pour le contrer.

Piqués au vif, les Pharaons repartaient de plus belle à l’attaque. Et sur une action relayée par le latéral gauche Ashraf, Trezeguet slalomait, crochetait un défenseur et enroulait une frappe du droit hors de portée de Sibanda (1-0, 41e). L’Egypte prenait l’avantage, assez logiquement d’ailleurs.

En seconde période, les Pharaons repartaient avec l’intention de marquer le but du break. Trezeguet, encore lui, obligeait Sibanda à une parade sur une belle frappe (50e). Mohsen, l’avant-centre, butait sur ce même gardien sorti devant lui quelques instants plus tard (58e).

A l’heure de jeu, Aguirre changeait son système offensif : il faisait entrer le vétéran Soliman dans le couloir gauche, glissait Trezeguet à droite et replaçait Salah en pointe à la place de Mohsen, remplacé.

Alors que le Zimbabwe continuait de perturber l’ Egypte, sans pour autant se montrer très dangereux, Mo Salah obligeait Sibanda à une parade au sol, consécutive à une frappe au ras du poteau (67e). En réaction, l’excellent Karuru expédiait un boulet de 25 mètres sur lequel El-Shenawi intervenait proprement (77e).

Egypte - Zimbabwe, 1-0

Egypte – Zimbabwe, 1-0

Quelques instants plus tard, l’excellent Sibanda -doublure du titulaire Chigova, suspendu- cédait sa place sur blessure (au genou) dans le but à Chipezeze. A peine entré, le jeune gardien réalisait un arrêt réflexe au sol sur une frappe de Mo Salah, tout proche de réussir le but du break (87e) !

Dans les toutes dernières minutes, l’Egypte s’accrochait à ce succès mais subissait les assauts désorganisés d’un adversaire plus frais mais maladroit. Le Camerounais Alioum, impeccable au sifflet, mettait fin à la rencontre sur ce court mais précieux avantage.

Solide et sobre, l’Egypte s’impose, sans avoir totalement dominé son sujet. A l’expérience. Mo Salah aura tenu 90 minutes, et fut tout proche d’entrer dans la compétition avec un but. Quant au Zimbabwe, le cador d’Afrique australe a livré un match plein, discipliné et devrait gêner Ouganda et RDC qui s’affrontent ce samedi.
 

@Samir Farasha

La feuille de match

Au Caire,

EGYPTE – ZIMBABWE : 1-0 (1-0). Arbitre : M. Alioum (CAM). 74 000 spectateurs. But : Trezeguet (41e).

EGYPTE : M. El Shenawi – Ah. El Mohamady (cap), Alaa, Hegazi, Ashraf – Tarek Hamed, El Neny – Salah, El-Saïd (Warda, 71e), Trezeguet (Nabil Emad, 81e) – M. MOhse (Soliman, 60e). Entr.: Aguirre.

ZIMBABWE : Sibanda (CHipezeze, 80e) – Darikwa, Mudimu, Hadebe, Lunga – Nakamba, Munetsi, Karuru -  Musona (cap) (CHawapiwa, 85e), Mushekwi (Rusike, 81e), Billiat. Entr.: Chidzambwa.