Deux équipes nord-africaines, l’Algérie et le Maroc, étaient engagées dimanche lors de la première journée des groupes C et D. Bilan positif avec deux victoires  au contenu différend.  Brillant et solide pour l’Algérie. Laborieux pour le Maroc qui devra une revanche à ses fans. 

 Séduisante Algérie

Elle était attendue cette équipe d’Algérie revancharde  en Coupe d’Afrique des nations après deux années horribiis. Pleine d’humilité, elle a in fine fait une entame de compétition presque parfaite dans un stade du Caire  au quatre cinquièmes vide seulement animé  par  5000 de ses fans . Une première mi-temps, riche, pleine de rythme et  de séreux tant dans  le domaine défensif  qu’offensif. Ce qui a mis sous une pression permanente les Harambee Stars contraints de défendre et encore défendre  n’entrant que rarement et de façon désordonnée dans la surface de vérité algérienne .

Algérie - Kenya, 2-0 (photo  cafonline.com)

Algérie – Kenya, 2-0 (photo cafonline.com)

Les Fennecs, eux, se sont crées de véritables situations de buts par Mardi (10′),  Bellalil (24′), et Mahrez (28′). Jusqu’à cette action merveilleuse que les suiveurs de la Ligue 1 française ont souvent vu la saison dernière et signée Youcef Atal. la latéral  droit des verts  s’engage dans un slalom flamboyant au coeur de la défense adverse pour  provoquer l’irréparable : une faute et  un penalty indiscutable que transformera  sans trembler  le serial buteur Bounedjah. L’avantage était plus que mérité et il sera doublé quelques minutes plus tard par un but de Riyad Mahrez sur un amour de passe du milieu de terrain d’ Empoli, le jeune et prometteur Ilsmaël Bennaceur.  Une avance de deux buts largement méritée à la pause . La deuxième partie du match fut plus calme car les Fennecs ont pensé plus à gérer leur avance qu’à chercher frénétiquement à alourdir le score . Soixante minutes de haut niveau ont suffi face aux joueurs des haut-plateaux.  Jeudi prochain, il faudra  une confirmation de la part des coéquipiers de Aïssa Mandi   face au Sénégal .  Un match  qui sera le choc du groupe C.

Le Maroc l’emporte sur le fil

Maroc - Namibie, 1-0 (photo  cafonline.com)

Maroc – Namibie, 1-0 (photo cafonline.com)

Plus tôt, au coeur de l’après-midi dans le stade, le Maroc faisait son entrée  dans la course à la qualification dans le groupe D face  à la Namibie qui n’en était qu’à sa deuxième participation à une phase finale de la CAN. Et pour ceux qui ont pensé pouvoir assister à  un match à sens unique en faveur des Lions de l’Atlas se sont trompés dans les grandes largeurs.  En effet, les hommes de Hérvé Renard n’y étaient pas en ce 23 janvier. Ils ont balbutié leur football  et n’ont pas réussi à faire démarrer ce qui faisait leur force : une qualité collective servie par de brillantes individualités. Seul le grand Hakim Ziyech a été  à la hauteur de sa réputation en tentant beaucoup de choses.  Notamment en première période. Alors que la Namibie se dirigeait  vers un exploit, on a vu   Keimuine faire  basculer le match  faveur des Chérifiens  après une bourde monumentale  à une minute de la fin du temps réglementaire.  Le Maroc ? C’est un élève doué qui peut mieux faire. Ses supporters attendent une victoire avec la manière face à l’Afrique du Sud dans quatre jours.

@2022mag.com

Les feuilles des matches 

Maroc :Y. Bounou, R. Saiss, M. Benatia, M. Benatia, A. Hakimi, H. Ziyech, M. Bourabia (Boufal, 56′), M. Boussoufa, Y. Aït-Bennasser ( . El-Ahmadi , 70′), R . Ketjijere, N. Dirar, Y. En-Nesyri, N. Amrabat; Entraîneur: Hervé Renard

Namibie: L. Kazapua, R. Nyambe, L. Horaeb, R. Hanamub, D. Haoseb, D. Hotto Stephanus87′) , P. Shitembi,  R. Ketjijere, M. Starke (M. Papama , 66′) , P. Shalulile, R. Ketjijere, I Limbondi  ( I. Keimuine, 80′). Entraîneur: R. Mannetti

Maroc – Namibie, 1-0

Maroc :Y. Bounou, R. Saiss, M. Benatia, M. Benatia, A. Hakimi, H. Ziyech, M. Bourabia (Boufal, 56′), M. Boussoufa, Y. Aït-Bennasser ( . El-Ahmadi , 70′), R . Ketjijere, N. Dirar, Y. En-Nesyri, N. Amrabat; Entraîneur: Hervé Renard

Namibie: L. Kazapua, R. Nyambe, L. Horaeb, R. Hanamub, D. Haoseb, D. Hotto Stephanus87′) , P. Shitembi,  R. Ketjijere, M. Starke (M. Papama , 66′) , P. Shalulile, R. Ketjijere, I Limbondi  ( I. Keimuine, 80′). Entraîneur: R. Mannetti

Algérie -.Kenya, 2-0

Algérie : M’Bolhi,  Benlamri,  A. Mandi, R. Bensebaini, Y. Atal,  Feghouli,  A. Guédioura ( Mehdi Abeid, 70′),, R. Mahrez,   Bennacer,  Y. Belaïli,  Bounedjah. (Andy Delort, 80′).  Entraîneur : Djamel Belmadi.

Kenya :  P. Matasi,  M. Mohammed, O. Khamis,  J. Okumu,  V. Wanyama,  D. Odhiambo,  F. Kahata,  E. Omondi (,  P. Otieno,  A. Masika, M. Olunga. Entraîneur:: Sebastien Migné.