Enfin victorieux dans cette CAN (3-0) aux dépens de Madagascar, les Aigles de Carthage affronteront dimanche le Sénégal en demi-finale.  Leur première depuis 2004.

Depuis leur entrée dans le tournoi, ils n’avaient encore pas gagné le moindre match. Jeudi soir au Caire, les Aigles de Carthage en ont enfin terminé avec leur série de quatre matches nuls et dominé sans souffrir des Barea malgaches courageux mais fatigués (3-0). Une belle opposition qui n’aura résisté que l’espace des 45 premières minutes.

A la pause, le score était toujours de 0-0, la faute à un Melvin Adrien inspiré dans le but des insulaires. Ce dernier avait sorti le grand jeu sur un coup franc direct de Khazri sous la barre, claqué en corner (32e). Dix minutes plus tard, il était encore à la parade sur une frappe de Chaalali. Msakni tentait lui aussi sa chance mais le gardien de Martigues s’interposait aux 44e et 45e +1.

La Tunisie, qui avait reconduit le même onze que contre le Ghana en huitièmes – à une seule exception avec Khazri de retour à la place de Badri – s’en retournait aux vestiaires en se disant certainement de continuer à construire et surtout, à patienter face à un adversaire dont on sentait qu’il n’avait plus la même fraîcheur qu’en début de tournoi.

Au milieu, Ferjani Sassi, reconduit par Giresse, dictait le rythme du jeu, et alimentait les attaquants. Sans succès dans la finition. Mais l’essentiel était quand même de se procurer des occasions franches, ce que n’est jamais parvenu à faire Madagascar en première mi-temps.

Tunisie - Madagascar (3-0)

Tunisie – Madagascar (3-0)

La seconde période débutait sur un coup de théâtre, avec un but de Khazri refusé pour un hors-jeu avéré. La Tunisie continuait malgré tout d’aller de l’avant. Et finissait même par trouver l’ouverture, à la 52e, sur une frappe de Sassi détournée par le postérieur du défenseur central Fontaine dans son propre but (1-0). Les Aigles de Carthage profitaient de ce que leurs adversaires étaient groggy pour enfoncer le clou quelques instants plus tard. Après une première parade d’Adrien sur une frappe de Sassi, Msakni suivait et trompait le gardien d’une petite frappe au ras du poteau (2-0, 60e).

Courageusement, Madagascar s’accrochait et tentait le tout pour tout en faisant entrer Jeremy Morel et l’attaquant Paulin Voavy, qui évolue en Egypte, à Misr Lel Makasa. S’ensuivaient vingt minutes de football énergique mais stérile pour les Malgaches. La défense tunisienne faisait bonne garde et Moez Hassen ne fut jamais menacé tout au long des 90 minutes.

Au contraire, ce sont les Aigles de Carthage qui, en contre, allaient parachever ce succès. Khazri décalait Sliti (entré en jeu après 65 minutes) qui trompait une dernière fois Adrien dans le temps additionnel (3-0, 90e + 3). 

Quinze ans après sa dernière qualification dans le dernier carré – c’était chez elle, lors de l’inoubliable CAN 2004 – la Tunisie disputera donc dimanche une demi-finale, face à l’ogre sénégalais.19126475lpw-19128017-article-jpg_6351062

Les Aigles de Carthage rejoignent donc l’autre formation arabe encore en lice et qualifiée deux heures plus tôt, l’Algérie. Un résultat méritoire pour les Tunisiens, mondialistes 2018, qui n’avaient pas vraiment la faveur des pronostics avant le début du tournoi continental.

Il n’empêche, les voici en demi-finale, bien décidés à faire mentir ceux qui voient le Sénégal s’imposer facilement dans quelques jours. La Tunisie présente un bilan sobre : quatre nuls, une victoire, six buts marqués et trois encaissés. Sa solidité défensive plaide pour elle. Et, une fois n’est pas coutume, elle partira dans la peau de l’outsider, celui du chasseur de Lions de la Teranga certes impressionnants collectivement. Mais peu efficaces, eux non plus, dans le registre offensif. Voilà pourquoi cette Tunisie made in Giresse peut y croire… Et comme ce dernier connaît bien le Sénégal (il a entraîné les Lions il y a quelques années…), cette confrontation promet.

@Samir Farasha

La feuille de match

Au Caire,

TUNISIE – MADAGASCAR 3-0 (0-0). Arbitre : M. Sidi Alioum (CAM). Buts : Sassi (52e), Msakni (60e), Sliti (90e +3).

TUNISIE : Hassen – Kechrida, Bronn, Meriah, Hadadi – Chaalali (Drager, 75e), Sassi (Aouadhi, 83e), Skhiri – Msakni (Sliti, 66e), Khazri, Khenissi. Entr. :  Alain Giresse.

MADAGASCAR : Adrien – Métanire, Fontaine, Razak (Morel, 63e), Mombris – Amada, Anicet, Marco (Njiva, 77e) – Lalaina (Voavy, 63e), Faneva, Carolus. Entraîneur : Dupuis.