Battus de justesse par le Sénégal et privés d’un penalty dans la prolongation, les Aigles de Carthage auront contesté pendant 120 minutes les Lions de la Teranga. La Tunisie jouera pour la 3e place contre le Nigeria.

Que se serait-il passé si l’Ethiopien Tessema Bamlak n’avait pas suivi le VAR et confirmé le penalty qu’il venait lui-même de signaler à la 113e minute, consécutif à une faute de main de Gana Gueye dans la surface de réparation ? 

Cette question hantera encore pendant bien longtemps la mémoire des Aigles de Carthage et de leurs supporters. Avant la rencontre, les Lions de la Teranga avaient massivement la faveur des pronostics. Et il faut bien dire qu’à l’issue de la première période, ils pouvaient regretter de ne pas avoir marquer.

La première grosse occasion du onze sénégalais était l’œuvre du latéral gauche Sabaly. Ce dernier se jouait de Drager, titularisé à droite à la place de Kechrida, puis enroulait du droit une superbe frappe qui venait heurter le haut du poteau gauche de Moez Hassen. 

Quelques instants plus tard, sur une action amorcée par Sabaly, Mané trouvait Mbaye Niang dans la surface, qui pivotait et frappait… hors cadre, alors qu’il avait tout le temps de placer son ballon (37e). Dans la minute suivante, c’était encore ce diable de Sadio Mané qui partait dans le couloir droit, évitait la sortie de Moez Hassen mais le joueur de Liverpool, dont la course l’avait excentré, ne parvenait pas à redresser et frappait lui aussi très long du cadre (38e).

Wahbi Khazri  et ses coéquipiers se battront pour finir sur le podium

Wahbi Khazri et ses coéquipiers se battront pour finir sur le podium

A l’issue de ce premier acte, la Tunisie n’avait pas montré grand-chose sur le plan offensif. Timorée, imprécise, il lui restait beaucoup à faire pour impressionner son adversaire. C’est pourtant Khenissi, lancé par Drager à la 48e, qui se présentait devant Gomis. Mais sa tentative de lob échouait lamentablement. Une première cartouche qui donnait certainement confiance à des Tunisiens jusque-là trop en dedans. Immédiatement, Ferjani Sassi se décidait lui aussi à tester le gardien sénégalais et l’obligeait à une superbe parade au sol, consécutive à une frappe au ras du poteau (50e). 

Alerté, le Sénégal repartait de plus belle à l’assaut du but adverse. Gassama, infiltré à droite, voyait son centre tir en cloche dévié sur la barre transversale par Hassen (56e). Ce dernier se jetait ensuite courageusement dans les pieds de Mané pour annihiler une action de but (57e). 

Le match, plus animé que jamais, voyait alors Khenissi, décidément trop maladroit et imprécis, incapable de marquer seul devant Gomis après avoir été lancé par Sliti (66e).

Le premier tournant du match intervenait à la 73e, avec un penalty accordé par Bamlak pour une faute de main de Koulibaly, venu sauver une frappe cadrée de Sassi. Ce dernier se présentait face à Gomis, mais le gardien stoppait la tentative trop molle et frappée au centre du but par le milieu tunisien… A cet instant, le cours du match en aurait été définitivement changé en cas e but puisque la Tunisie paraissait maîtriser les débats.

Cinq minutes plus tard, c’était au tour du Sénégal de bénéficier d’un penalty justifié lui aussi, sur une faute commise par Bronn sur Sarr, Saivet se présentait et frappait à terre au ras du poteau mais Hassen, au prix d’une incroyable détente, détournait le ballon de la main gauche !

Incapables de se départager, les deux formations entraient alors en prolongation. Et ce qui devait arriver arriva. Sur une coup franc botté de la droite, Moez Hassen sortait du but pour dégager le ballon mais il passait au travers. Le ballon rebondissait sur Bronn qui le déviait bien involontairement dans son propre but (100e)… Alors que le Sénégal donnait le sentiment de maîtriser la fin de prolongation, Gana Gueye touchait le ballon de la main (113e) sur une longue touche. L’arbitre accordait un penalty dans un premier temps… puis se ravisait inexplicablement après avoir être allé consulter le VAR.

Le Sénégal finissait par s’imposer, non sans avoir souffert. Les Tunisiens, épuisés et déçus, s’effondraient comme un seul homme, avec le sentiment d’avoir été trahis par l’arbitrage de Bamlak. 

Ce sera donc le Sénégal qui donnera vendredi soir au Caire la réplique à l’Algérie, pour un remake du match du 1er tour remporté 1-0 par les Fennecs. La Tunisie, elle, cherchera à terminer sur une bonne note son tournoi face au Nigeria. La conquête du bronze à la place de l’or ne devrait pas décourager cette équipe qui sera montée en gamme tout au long du tournoi continental. 

@Samir Farasha

La feuille de match

SENEGAL – TUNISIE : 1-0 (0-0, ap.pr.). But : Bronn (100e csc).

SENEGAL : Gomis – Gassama (Wagué, 110e), Khouyaté, Koulibaly, Sabaly – Gueye, Saivet, Badou Ndiaye (Sané, 82e) – Mané, Niang (Diagne, 64e), Diatta (Sarr, 68e). Entraîneur : Aliou Cissé.

TUNISIE : Hassen – Drager, Bronn, Meriah, Hadadi – Ben Mohamed (Chaalali, 82e), Sassi (Badri, 105e), Skhiri – Khazri (Sliti, 46e), Khenissi (Chaouat, 118e), Msakni. Entraîneur:  Alain Giresse.