Vainqueurs du Ghana aux tirs au but, les Aigles de Carthage affronteront Madagascar jeudi en quart. Mais ils n’ont pas levé les doutes sur leurs faiblesses récurrentes.

Dans cette CAN de toutes les surprises, il ne reste plus que deux des huit quarts de finalistes de l’édition précédente : le Sénégal et, depuis lundi soir, la Tunisie.

Qualifiée en huitième sans gagner (comme le Bénin), la Tunisie est entrée dans son match à Ismaïlia sans son maître à jouer Wahbi Khazri, amoindri par une blessure musculaire, ni Naïm Sliti, aux prestations jugées insuffisantes par Alain Giresse.

Tunisie - Ghana (1-1, 5 -tab 4), photo cafonline.com

Tunisie – Ghana (1-1, 5 -tab 4), photo cafonline.com

C’est donc un onze sans véritable leader technique qui a débuté contre le Ghana. Et qui a subi la plupart du temps la domination des Black Stars, incapables cependant de tromper la vigilance de Moez Hassen. A la 16e, ce dernier voyait son poteau renvoyer une tête de Adams. Le ballon revenait sur André Ayew mais Hassen repoussait la frappe. 

Dans cette période, le Ghana inscrit bien un superbe but par André Ayew mais il est refusé pour une main, alors qu’il s’agissait plutôt d’une position de hors-jeu.

Globalement, la Tunisie n’a pas montré grand-chose dans ce premier acte. Et le début du second reprend par de nouvelles tentatives ghanéennes. Hassen met ainsi en corner une tentative d’Owusi (51e).

Le premier tournant du match se produit à la 68e minute, avec l’entrée de Khazri à la place de Badri. Trois minutes à peine après son arrivée, il frappe un corner sur la tête de Khenissi, repoussée par la transversale ! La Tunisie se met enfin à jouer. Elle aurait peut-être pu bénéficier d’une main quelques instants plus tôt sur une main involontaire d’Adams.

Tunisie - Ghana

Tunisie – Ghana

A la 73e, la Tunisie développe une superbe action dans le couloir droit. Khazri talonne un ballon pour le latéral droit Kechrida qui prend son couloir et centre vers le premier poteau. Khenissi, à la lutte avec un défenseur, reprend instantanément et trompe Ofori (1-0) !

Le Ghana ne tarde pas à réagir par Wakaso, dont la frappe est repoussée par un Hassen très attentif (79e). Jusqu’au temps additionnel, pour un nouveau coup du sort…

Un long coup franc de Wakaso, sur la droite, atterrit sur la tête de l’entrant Bedoui. Qui trompe involontairement son gardien, trop avancé… (90e +2, 1-1). Tout est à refaire pendant la prolongation. Mais c’est Wakaso qui est tout proche de doubler la mise, sans une nouvelle parade de Hassen (93e). 

Khazri lui aussi a l’occasion de donner l’avantage aux siens mais sa frappe lourde sous la barre est superbement déviée par Ofori (99e). La dernière opportunité sera ghanéenne (120e) mais Hassen capte au sol la frappe de Kwabena. Ce sont donc les tirs au but qui vont décider du sort du 8e et dernier qualifié pour les quarts.

Mais Alain Giresse a une dernière carte en main : il fait entrer à l’ultime seconde le gardien Farouk Ben Mustapha, plus expérimenté, à la place de Moez Hassen, qui ne décolère pas et ne comprend pas ce changement !

La Tunisie transforme toutes ses tentatives par Sliti, Khazri, Bronn, Meriah et Sassi. Le Ghana échoue lors de son 3e tir, Ekuban voyant Ben Mustapha s’interposer ! La Tunisie est qualifiée à l’issue d’une folle soirée. Elle n’a certes pas levé le doute sur certaines carences mais elle n’a plus été la même à l’entrée de son leader Khazri. Les Aigles de Carthage en découdront jeudi avec Madagascar, bizut et tombeur de géants. Attention danger !

@Samir Farasha

La feuille de match 

TUNISIE – GHANA 1-1 (0-0) ap.prol, 5 tab à 4. Buts : Khenissi (73e) pour la Tunisie ; Bedoui (90e +2) pour le Ghana.

TUNISIE : Hassen (Ben Mustapha, 120e) – Kechrida, Meriah, Bronn, Hadadi – Skhiri, Sassi, Chaalali – Msakni (Sliti, 82e), Khenissi (Bedoui, 90e), Badri (Khazri, 68e). Enraîneur  : Alain Giresse.

GHANA : Ofori – Yiadom, Nuhu Adams, Boye, Rahman (Agbenyenu, 116e) – Acquah (Ekuban, 75e), Wakaso, Partey – S. Owusu (KWabena, 107e), J. Ayew, A. Ayew (Gyan, 83e). Entraîneur : Kwesi Appiah.