Vainqueurs de l’Ouganda (2-0), les Pharaons terminent le premier tour en étant invaincus et sans avoir encaissé le moindre but. La bande à Salah poursuit sa route…

Après le Zimbabwe (1-0) et la RDC (2-0), c’est donc l’Ouganda qui a cédé dimanche soir face à une Egypte d’une efficacité clinique (2-0). Mais le score ne dit pas tout de la première demi-heure terrible subie par les Pharaons, ultra-dominés.

Sans les multiples interventions décisives d’El-Shennawy, impeccable encore, les coéquipiers de Mo Salah auraient encaissé deux voire trois buts dans le premier tiers de la rencontre. Une longue séquence dominée par les attaques menées par Kymbadde (28e, 30e) et Miya (6e), sans oublier le remuant Abdu Lumala (34e, 43e) dans son couloir droit.

C’est pourtant les Pharaons, qui se présentaient au coup d’envoi avec trois changements – Baher el-Mohamady dans l’axe pour Alaa, Nabil Dunga au milieu en lieu et place de Tarek Hamed et Koka aux avant-postes pour Mohsen – qui allaient ouvrir la marque.

Egypte - Ouganda, 2-0) ( photo cafonline.com)

Egypte – Ouganda, 2-0) ( photo cafonline.com)

Mo Salah bénéficiait d’un coup-franc direct côté droit, un peu à l’extérieur de la surface de réparation mais suffisamment dans l’axe pour avantager le joueur de Liverpool. Qui ne se faisait pas prier pour expédier une frappe magnifique du gauche dans le coin droit du but gardé par Onyango (1-0, 36e).

Cette ouverture du score assommait quelque peu l’Ouganda, dominatrice jusqu’alors, et voyait l’Egypte pousser un peu plus pour inscrire le but du KO. Onyango se détendait pour repousser une nouvelle frappe de Trezeguet (38e). Et ce qui devait arriver arriva…

Débordement dans le couloir gauche de l’entreprenant latéral Ashraf, qui centre en retrait pour, l’espère-t-il, Mo Salah présent au point de penalty. Ce dernier ne touche pas le ballon qui échoit à El-Mohamady, le capitaine monté dans le couloir droit. Ce dernier arme une frappe croisée à terre qui surprend Onyango (2-0, 45E+2). Cette fois-ci, l’Ouganda est définitivement KO.

En début de seconde période, Mo Salah gâche, sur un contre rondement mené dans le couloir droit, un ballon de 3-0. Onyango, sorti à sa rencontre, remporte le duel d’une belle manchette. 

L’Ouganda essaiera bien, tout au long de cette période, de réduire l’écart mais l’Egypte maîtrise les débats et sa défense paraît imprenable. Okwi s’y essaie mais El-Shennawy, décidément invincible, sauve encire (75e).

La fin de la rencontre est marquée par la sortie d’Onyango, le gardien ougandais, semble-t-il en raison d’un souci médical. L’Ouganda fait entrer des joueurs frais mais les Pharaons ont fermé l’accès à leur but. 

Ils terminent ce premier tour comme ils l’ont débuté : sur une victoire, la troisième en l’espace de huit jours. Sans avoir encaissé de but. L’Ouganda, avec 4 points, est assurée d’accompagner les septuples champions d’Afrique en huitièmes de finale.

@Samir Farasha

La feuille de match

Au Caire

EGYPTE – OUGANDA 2-0 (2-0). Buts : Salah (36e), A. El-Mohamady (45e+2).

EGYPTE : M. El-Shenawy – A. El-Mohamady (Gabe, 90e+1), B. El-Mohamady, Hegazi, Ashraf – Nabil Dunga, ElNeny (T. Hamed, 62e) – Salah, El-Saïd, Trezeguet – Koka (Mohsen, 24e). Entraîneur: Javier Aguirre

OUGANDA : Onyango (Odongkara, 72e) – Wadada, Awany, Wasswa, Walusimbi – Azira – Kyambadde (Luwaga, 79e), Aucho (Lwanga, 70e), Miya, Lumala – Owki.  Entraîneur : Sebastien Desabre