Depuis que l’Algérie a validé son billet pour la CAN 2019, le sélectionneur  Djamel Belmadi  ne s’est jamais caché et a répété la même chose à tous ceux  qui s’interrogeaient sur les ambitions des Fennecs : on bataillera pour remporter le trophée. A deux mois de l’événement, il a un regard plus aiguisé sur la nature de l’adversité. Et de désigner la vraie concurrence.

Et les Lions de l’Atlas  sont pour lui des candidats plus que crédibles : «L’équipe du Maroc a de bons joueurs évoluant en Europe dans le très haut niveau, a-t-il confié au magazine chérifien Al Mountakhab, ils aident leur sélectionneur à appliquer ses plans tactiques. Cette équipe a aussi acquis une certaine immunité africaine à travers ses dernières participations aux phases finales, notamment celle du Gabon, mais aussi en atteignant la dernière Coupe du monde en Russie. C’est pour ça que je m’attends à une grande participation de cette équipe lors de la CAN en Egypte. L’expérience est un facteur important dans la réussite d’une telle participation. Je pense que le Maroc a ce qu’il faut de ce côté-là, ils jouent dans de gros championnats, ils ont de quoi aller au minimum au 2e tour».

L’ancien joueur de Manchester City et entraîneur d’Al Duhail n‘a pas manqué de citer la Tunisie et surtout l’Egypte qui a beaucoup de talent et évoluera sur ses terres. En clair, l’Algérien miserait bien plus qu’une petit picèce sur un succès maghrébin l’été prchain.A noter que les Pharaons ont été  dernière sélection nord africaine à avoir gagné  le trophée. C’était en Angola en 2010.

@2022mag.com