A trois mois de l’ouverture de la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations, l’Egypte se dit prête à assumer dans les meilleures conditions possibles cet événement que la Confédération africaine de football (CAF) lui a confié après avoir  dessaisi le Cameroun de l’organisation pour des retards dans la préparation considérés comme risqués.

C’est le président de la Fédération égyptienne  (EFA), Hani Abou Rida, qui a fait le point dans les colonnes du site officiel de la CAF sur  travail effectué par le comité d’organisation local (COL).

Collaboration : Egypte – CAF :  « Excellente jusqu’à présent, car le COL et la CAF ont pleinement coopéré. Nous avons signé l’accord d’association organisatrice (OAA) il y a quelques jours et les deux parties s’efforcent de rendre cet événement mémorable. Lors de sa récente visite en Égypte, le président de la CAF a également visité le stade international du Caire et s’est déclaré satisfait. Les préparatifs se déroulent comme prévu. Depuis le début, il y a eu des réunions quotidiennes entre le comité d’organisation local (COL) et les comités spécialisés pour respecter les délais ».

Le point sur les chantiers : « Les préparatifs couvrent de nombreux aspects, notamment la réception des six sites désignés dans des conditions optimales en ce qui concerne les terrains, les vestiaires, les tribunes et les zones réservées aux supporters. Un autre aspect concerne les différents terrains d’entraînement et les hôtels qui accueilleront les équipes qualifiées, ainsi que le transport et la réception des supporters en visite ».

Hani Abou Rida (EFA)

Hani Abou Rida (EFA)

L’ambition du pays d’accueil : « Nous entrons dans l’histoire en tant qu’hôte de cette édition exceptionnelle avec 24 équipes au lieu de 16. Pour la première fois de l’histoire de la Coupe d’Afrique des Nations, le tournoi aura lieu en été au lieu du programme traditionnel janvier-février. C’est un tournoi exceptionnel et nous prions Dieu de nous aider à le réussir pour que tous les Africains soient fiers’.

La cérémonie d’ouverture : « Nous élaborons un concept qui exprimera le passé et l’avenir de l’Égypte, basé sur sa grande histoire et sa civilisation. La cérémonie sera un mélange de folklore égyptien et de culture moderne. Nous avons décidé de nous installer à côté des pyramides de Gizeh, mondialement connues, car elles donnent une idée précise du rôle de l’Égypte dans l’histoire et la civilisation humaine, d’autant plus que des millions de personnes assisteront à la cérémonie de dessin, qui constitue une excellente occasion de promouvoir le tourisme égyptien.

@2022mag.com