Si l’Egypte est à 95% certaine de disputer la phase finale de la CAN 2017 au Gabon, le troisième larron du groupe G, la Tanzanie, veut bien miser sur les 10% qui restent Pour espérer coiffer les Pharaons, les Tanzaniens doivent remporter leurs deux derniers matches contre l’Egypte ( 4 juin) et face au Nigeria (2 septembre). Une énorme performance à laquelle croit le sélectionneur Charles-Boniface Mkwasa “ Ce sera un match crucial pour nous. Nous devons le gagner à tout prix, a-t-il confié au site cafonline.com, il sera important avant le d’affronter le Nigeria lors de la dernière journée. Il nous reste deux matches et tout est possible. Nous devons nous battre et gagner avec un grand écart de buts si nous voulons nous qualifier”. En vérité, le scénario qui ouvrirait à la Tanzanie la voie à la phase finale de la CAN est le suivant: les Taifa Stars devront marquer cinq buts en deux rencontres  sans en encaisser pour espérer coiffer les Pharaons. De vrais travaux d’Hercule. Mais avant de croiser le fer à Dar Essalam, la Tanzanie et l’Egypte devront réussir les matches amicaux qu’ils doivent disputer respectivement face au Kenya le 29 mai à Nairobi et face  à la  RD Congo le 30 mai à Alexandrie.

@2022mag.com