Groupe B : Tunisie 1 – R.D Congo 1

 

La RD Congo se présente sans son précieux milieu de terrain, l’ancien joueur du Paris SG, Youssouf Mulumbu, dans un stade qui sonne creux et sous un ciel pluvieux malgré une température de 29°.

Première alerte. Un corner bien tiré par Khazri trouve la tête de Yassine Chikhaoui, mais aussi de la barre. Les coups de pieds arrêtés sont le point fort des Aigles. Enorme occasion pour les Tunisiens. Ahmed Akaichi (10’) gagne son duel avec Mbemba, tricote dans la défense congolaise et sert Sassi Ferjani qui décale à son tour pour Yassine Chikhaoui dont la frappe rate le cadre. La Tunisie est carrément installée dans le camp congolais. Une action à trois limpide se termine par un tir puissant de Chikhaoui que Kidiaba met en corner. Le meneur de jeu du FC Zürich arrive souvent à faire la difference au coeur de la défense congolaise.

Il a fallu attendre la 22’ pour voir le Congo obtenur un corner et se rapprocher de Aymen Mathlouthi qui n’a rien à eu a faire jusque -là.Il a fallu attendre la 26 pour le voir s’employer sur un coup franc très bien tiré par Bolasie. Dans la foulée, un contre éclair des Tunisiens est gâché par le mauvais choix d’Ahmed Akaichi. Mais ce n’était que partie remise.

Une série de dribbles de Chikhaoui terminée par une frappe contrée trouve la tête du même  Akaichi en embuscade pour l’ouverture du score (31’). Une avantage largement mérité. La Tunisie aurait pu tuer le match en deux ou trois occasions avant la mi-temps, malgré une possession de balle supérieure des Congolais (58%).

 

Akaichi, un but et des occasions manquées

Akaichi, un but et des occasions manquées

La deuxième période repart sur le même rythme et la même domination tunisienne avec une nouvelle opportunité pour Akaichi qui se montre égoïste en ignorant Chikhaoui puis Khazri (61’ 71’). Puis, c’est autour de ce denier de vendanger une occasion dans la surface créée par l’intenable Chikhaoui (65’).

Mais à force de laisser filer les occasions de mener 2 à 0, la Tunisie a fini par payer l’addition. Sur une action d’une grande simplicité: un dégagement de la défense congolaise trouve Mbokani qui dévie de la tête sur Bokila (rentré après la pause à la place de Mabwati) qui égalise. Il a fallu cet avertissement pour que les Aigles de Carthage se remettent  dans le bon sens. Les Congolais n’ont jamais  semblé vouloir se contenter du point du nul et finissent plus frais que leurs adversaires. Comme lors du premier match face au Cap Vert, la Tunisie a pêché par la finition  dans un match qu’elle avait vraiment  la possibilité de plier en première mi-temps.

Les équipes

 

RD Congo : Robert Kidiaba, Mangulu Mbemba, Kimuaki Mpela, Issama Mpeko Djos, Jean Kasusula Kilishio, Cedric Mongongu (Zakuani, 87′),  Cedric Makiadi, Yannik Yala Bolasie, Cedrik Mabwati (Bokila, 60′), Firmin Mubele Ndombe  (Kabananga, 78′), Dieudonne Mbokani. Entraîneur: Florent Ibenge.

Tunisie:Aymen Mathlouthi, Mohamed Ali Yakoubi, Aymen Abdennour, Syam Habib Ben Youssef, Ali Maaloul, Hamza Mathlouthi, Wahbi Khazri (Ali Moncer, 76′), Ferjani Sassi, Hocine Ragued (Houcine Nater, 85′), Ahmed Akaichi, Yssine Chikhaoui; Entraîneur: Georges Leekens.

Groupe B

 

Les résultats de la troisième journée

 

Tunisie 1 RD Congo 1

Cap Vert 0 Zambie 0

 

Classement

 

1. Tunisie, 5 pts (+1)

2. RD Congo (0)

3. Cap Vert, 3 pts (0)

4. Zambie, 2 pts (-1)