Le Tribunal arbitral du sport (TAS) s’est emparé cette semaine à Lausanne de l’appel déposé par la Fédération royale marocaine de football (FRMF) au sujet des sanctions prises par la Confédération africaine de football (CAF). Comme argument de défense, entre autres, la FRMF compte citer au moins 14 événements de niveau international ayant été annulés en Afrique ou reportés en raison de l’épidémie du virus Ebola. Dont le Tour cycliste du Faso ou le sommet extraordinaire de l’Union africaine sur l’emploi, également prévu au Burkina. Autre argument avancé, la FRMF évoquera les investissements considérables faits par le pays pour un événement dont l’organisation lui a été in fine retirée alors que lui ne demandait que son report de quelques mois. Les dirigeants du football marocain espèrent que leur argumentation sera entendue et que le TAS incitera la CAF à plus de perspicacité dans cette affaire. A suivre.

@2022mag.com