Le football égyptien est en deuil. Amr Fahmy, ancien secrétaire général de la Confédération africaine de football (CAF) est décédé dimanche au Caire suite à un long combat contre le cancer.  Amr faisait partie d’une lignée des Fahmy entièrement dévouée au football africain  Cela avait commencé  avec son grand-père, Mourad Fahmy ,secrétaire général de la CAF durant deux décennies ( 1961-1982), puis avec son père, Mustapha Fahmy,  qui a occupé le même poste entre 1982 et 2010. Le passage de Amr à la CAF n’a duré que deux ans (2017-2019). Fahmy a été directeur général des tournois de la Coupe d’Afrique des nations  en 2013 et 2015 avant de devenir l’assistant du coordinateur général des Jeux Olympiques de 2016 à Rio de Janeiro. Il a également  travaillé pour le groupe français Lagardere Sports en tant que directeur des opérations pour l’Afrique à partir d’août 2016.

 Le 2 décembre 2919, le jeune dirigeant avait annoncé au micro de la BBC Sports qu’il se portait candidat  à l’élection présidentielle de la CAF en 2021 déclaré et expliqué  succinctement le  pourquoi et le comment de sa décision : « Je commencerai ma campagne en visitant le Soudan et l’Ethiopie en février (ndlr 2020), a-t-il confié, je commence dans ces deux pays car ils étaient avec l’Egypte les trois premiers membres de CAF. Mon grand-père Mourad Fahmy était l’un des membres fondateurs de cette institution et il était secrétaire général, tout comme mon père l’était aussi. Ils ont servi le football africain et il est temps que je fasse de même, mais cette fois depuis le fauteuil du président. Ma campagne se concentrera sur les objectifs de l’Afrique, du football et de la lutte contre la corruption ».

Pour rappel, Amr Fahmy avait été nommé SG en novembre 2017 avant d’être remplacé par le Marocain  Hadj Mouad en avril 2018. La CAF avait expliqué le départ du dirigeant égyptien par des raisons de santé. Mais en réalité,  hormis la maladie, réelle le fils Fahmy était déjà entré dans l’opposition frontale avec la nouvelle direction. L’accusant,entre autres, de corruption.

@Chehat-Fayçal.