La sanction est tombée : le Maroc ne pourra prendre part aux éliminatoires des deux prochaines CAN, et sa Fédération devra s’acquitter d’une amende d’un million de dollars, et d’une somme de 8,5 ME pour les préjudices causés.

 

Réuni à Malabo au lendemain des demi-finales de la CAN, le Comité Exécutif de la CAF a décidé, ainsi qu’on s’y attendait, de sanctionner le Maroc à la suite de son refus d’abriter la compétition aux dates prévues et convenues.

 » Le Comité Exécutif a considéré que contrairement à ce que soutient la Fédération Royale Marocaine de football, la force majeure ne saurait être retenue au bénéfice de cette fédération.

Selon les dispositions des articles 7.1.a, 23.11 et 62 des Statuts de la CAF, selon les dispositions de l’article 41 des règlements d’application des Statuts de la CAF, selon l’article 92.4 des règlements de la compétition et des termes de l’Accord Cadre signé pour la CAN Orange 2015, le Comité Exécutif de la CAF a décidé suspendre la sélection nationale A du Maroc pour les deux prochaines éditions de la Coupe d’Afrique des Nations, celles de 2017 et de 2019, et d’infliger à cette même Fédération une amende réglementaire de 1 million de dollars.

Le Comité Exécutif de la CAF a décidé par une mesure distincte de mettre à la charge de la fédération Royale Marocaine de Football la somme de huit millions et cinquante mille Euros en réparation de l’ensemble des préjudices matériels subis par la CAF et les parties prenantes du fait du désistement survenu. »

 

@2022mag.com