La secrétaire générale de la FIFA  Fatma Samoura  avait été chargée le 1er août 2019 par l’institution faîtière du football mondial de réaliser un audit de la Confédération africaine de football ‘CAF). Une mission de six mois qui a pris fin le 1er février. Alors qu’elle même ne savait pas si le bail allait être prolongée ou pas, le comité exécutif de la CAF a  finalement voté ce weekend à Rabat ( Maroc )  le non renouvellement de son mandat. Samoura a été nommé à partir du 1er août 2019 par l’institution mondiale du football à la suite d’une demande signalée par CAF. Une information confirmée par la FIFA  qui estime dans un communiqué que la mission « est achevée avec succès ». DE son côté, le BE de la CAF estime vouloir s’atteler à analyser la totalité des conclusions, recommandations et propositions de la Fifa. Il  faut  rappeler que l’interventionnisme de la FIFA dans les affaires de la CAF n’a pas fait l’unanimité dans le monde du football. Certains l’avaient jugé  sévèrement  en  estimant qu’une telle initiative  n’aurait pas pu être prise s’il s’était agi de la confédération européenne ou sud-américaine. Et même si le plus sévère des commentateurs n’est pas le plus « crédible et/ou audible  » la sortie  de  Sepp Blatter  au lendemain de l’oukase  de Zurich méritait  d’être entendue.

@2022mag.com