Plus aucun doute, le milieu offensif algérien du Stade Brestois, Youssef Belaïli, est de plus en confiant depuis qu’il a rejoint le Ligue 1  au début de l’année en cours  tant il a retrouvé du peps, un physique digne  du haut niveau et surtout la qualité incroyable de son jeu tellement technique et déroutant. Il en a beaucoup parlé cette semaine en se confiant dans les médias locaux.

Notamment dans les colonnes du site officiel de son club employeur «  Grâce au travail physique, a confié le natif d’Oran, jai beaucoup travaillé dès mon arrivée ici. Il y a un écart dans ce domaine entre le Qatar et l’Europe, mais j’ai confiance en moi et je sais que quand je suis en forme, je peux faire des grandes choses. Aujourd’hui, Je dois être à 70%, mais ça continue de monter ».

Le champion d’Afrique  2019 prend aussi du plaisir à décrire sa façon de jouer : « J’aime être en un contre un sur le côté gauche, rentrer vers l’intérieur et frapper, et c’est encore mieux quand c’est spectaculaire. Mais ce qui m’a vraiment permis de faire ce geste, c’est que je suis confiant dans ma tête, je suis à l’aise et je peux faire des actions spontanées comme ça, surtout avec mon physique qui s’améliore ». L’Algérie  qui va entamer début joint les éliminatoires de la CAN 2023 et un deuxième chapitre  sous la férule du sélectionneur Djamel Belmadi aura vraiment besoin de son artiste de 30 ans talentueux et indispensable pour casser les reins des défenses adverses.

@Cheikh Mabele