Annoncé comme partant lors de ce mercato hivernal, en raison d’un temps de jeu infinitésimal avec son club du Betis Séville, l’année 2016 pourrait finalement être celle du renouveau pour Foued Kadir. C’est en tous cas l’enseignement de la première titularisation de la saison, en Liga face à Villarreal, pour le milieu de 32 ans. Auteur d’une très bonne prestation sur le terrain de l’actuel quatrième du championnat espagnol, le Fennec aura été l’un des grands artisans du match nul (0-0-) arraché par son équipe. Pour rappel, l’ex joueur de Marseille n’entrait pas dans les plans de l’ancien entraineur Pepe Mel. Le natif de Martigues a dû attendre le 2 décembre pour connaitre ses premières joies en équipe première, en coupe du Roi, face à Gijon. Une entrée encourageante et une passe décisive qui trouveront, début janvier à domicile, un prolongement d’une vingtaine de minutes en championnat contre Eibar et une bonne demie heure en coupe face au voisin du FC Séville. A la faveur du changement à la barre technique du Bétis, avec la nomination de Juan Merino mi-janvier, l’avenir sévillan de Kadir peut désormais s’envisager avec optimisme. Le retour au premier plan de l’Algérien, en plus d’ offrir au coach des Vert et Blanc une solution supplémentaire sur le rectangle vert, semble sonner la charge d’un joueur revanchard qui souhaite prouver qu’il a sa place dans le groupe,  et qu’il peut contribuer au maintien du promu au sein de l’élite du football espagnol.