Le suspens à duré quelques mois : Rorberto Martinez, sélectionneur des Diables Rouges de Belgique, prolongera-t-il ou ne prolongera-t-il pas son contrat ? Depuis mardi soir, c’est fait. La Fédération Belgique de football et le technicien catalan ont trouvé un accord sur une prolongation du deal jusqu’au 31 décembre 2022, c’est-à-dire jusqu’à la fin du Mondial prévu au Qatar. Montant de l’indemnité annuelle : 3 millions d’euros. L’homme qui a mené la bande à Eden Hazard jusqu’à la troisième place du Mondial 2018 en doutait-il ?

Une chose est sûre, le natif de Balaguer (46 ans) a dit tout son bonheur toute en expliquant la longueur du processus  : « En raison du report de l’EURO, ia-t-il confié dans un communiqué sur les réseaux sociaux , il était impossible de mettre un terme à notre collaboration aujourd’hui. L’URBSFA a élaboré un plan ambitieux qui me motive encore davantage, et ce, tant à court qu’à long terme. Les deux ans et demi à venir seront particulièrement intenses pour notre équipe nationale avec l’EURO, la Nations League, les matches de qualification pour la Coupe du Monde 2022 et ce tournoi final. Je ne peux qu’être heureux et fier de pouvoir continuer à travailler et à préparer l’avenir du football belge ».

Les  Diables rouges sont leaders du classement FIFA depuis 2016

Les Diables rouges sont leaders du classement FIFA depuis 2016

Il faut ajouter que l’Espagnol a également été nommé directeur technique de la Fédération. En Belgique, certains considèrent que le renouvellement du bail de Martinez va au-delà du maintien à son poste d’un excellent sélectionneur. Il apparaît comme le symbole de l’unité du royaume des Belges:  » Roberto a réussi à réunir à nouveau toute la nation autour des Diables Rouges, s’est réjoui le patron du Sporting Charleroi, Mehdi Bayat, Flamands et Wallons, francophones, néerlandophones ainsi que germanophones, et ce, quelle que soit la couleur de peau. Il n’a pas seulement construit cette équipe, mais lui a aussi donné une identité et un visage clairs. L’année prochaine, nous voulons briller lors de l’EURO et en 2022, nous voulons faire encore mieux qu’en 2018 ! » Difficile de rendre un plus bel hommage  à un étranger. Il est utile de rappeler le bilan exceptionnel de l’ancien entraineur de Swansea  avec la Belgique : 36 victoires, 6 nul, 3 défaites

@2022mag.com