Le milieu de terrain Nacer Chadli  a été l’un des hommes de Belgique – Panama (3-0) comptant pair la pemière journée du groupe G du Mondial. Même s’il n’a pas débuté le match. Ce qu’il comprend : « Je n’ai pas commencé en préparation, donc je n’étais pas déçu de ne pas commencer, a-t-il confié au micro de la RTBF, bien sûr, j’espère pouvoir commencer une fois. Mais c’est l’ambition de tout le monde je crois. Je suis ici pour aider l’équipe, je peux jouer où on me dit de jouer ».

 Le Belgo-Marocain de West Bromwich Albion en profite aussi pour dissuader ses coéquipiers de prendre à la légère la Tunisie, adversaire de la deuxième journée : « Le plus important était de prendre les trois points pour le premier match et maintenant, il faut se concentrer sur la Tunisie qui a fait un bon match contre l’Angleterre. Les Tunisiens vont devoir faire un résultat contre nous  L’ambiance est très positive. Je crois qu’avec 3-0, on est bien quand on voit les résultats d’autres équipes du top. Maintenant, on sait qu’on doit bouloter et monter en puissance parce que maintenant c’est la Tunisie et c’est autre chose que le Panama. On va analyser notre prestation contre le Panama, et on va travailler ».

Un sans faute est de toute façon la condition à remplir pour tout candidat au sacre suprême comme semble la bande à Roberto Martinez : « Je veux juste aller le plus loin possible avec ce groupe, donner du rêve à ma famille et aux Belges. Moi, je rêve de gagner la Coupe du monde. Il faut faire en sorte que ce rêve devienne réalité. Il faut bosser, prendre match par match, il n’y a que comme cela qu’on peut y arriver ». Un résultat positif face aux Aigles de Carthage est indispensable surtout lorsqu’on sait que l’Angleterre sera le dernier écueil à passer pour finir en tête du groupe et aborder les huitièmes en très bonne position.

@2022mag.com

. »