Avant même  d’être mis sur la liste des transferts par les Saoudiens d’Al Ahli Jeddah,  le milieu offensif algérien Youcef Belaïli  était déjà sollicité par quelques gros cadors. Et notamment les deux géants du football égyptien, le Zamalek et Al Ahly. Mais il semblerait selon les médias cairotes que les second nommé a été le  plus prompt à dégainer.

Le père du champion d’Afrique, qui est aussi son agent, a confirmé l’avancée de la négociation avec les Red Devils :  » L’offre d’ Al Ahly  est la plus sérieuse, s’est-il réjoui dans une déclaration à une chaine de télévision locale relayée par Al Ahram online, mais nous devons  d’abord parvenir à un accord avec Al-Ahli Djeddah. Al Ahly du Caire  est une grande équipe avec un  palmarès impressionnant mais le transfert  ne sera finalisé que si un accord est conclu sur les détails financiers avec la partie saoudienne ».

Hafiz Belaïli a également évoqué l’intérêt des « Chevaliers Blancs » :  » Un représentant de Zamalek nous a contactés, mais sans aucun développement dans les négociations, et la direction du Pyramids FC a également posé des questions sur les services du joueur mais il n’y a pas de nouvelles discussions ». Prudent, l’agent du champion d’Afrique en titre  précise qu’aucun candidat sérieux ne sera négligé  :  » Nous ne fermerons la porte à aucune équipe qui souhaite signer le joueur, car les trois clubs  égyptiens sont respectables  et quiconque fait une bonne offre le signera ». De quoi faire chauffer la concurrence entre les trois premiers du championnat égyptien qui se marquent à la culotte depuis l’ouverture du mercato. A Ahly, par exemple, va avoir du mal à se remettre après s’être vu « chiper  » le talentueux Ramadan Sobhi par le Pyramids FC. Un joueur, comble de l’ironie, sorti de son centre de formation. À suivre.